Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

Silhouette of Jesus in the sunlight
/
Août 19, 2015

SI nous devions lister les questions existentielles les plus récurrentes, certaines reviendraient avec insistance : “Pourquoi sommes-nous là ?”, “Y’a t’il quelque chose après la mort ?”, “Sommes-nous éternels ?”…. La doctrine spirite, inspirée par les travaux d’Allan Kardec, a permis d’ouvrir une voix de réflexion intéressante sur la vie après la mort. Vérité, magie, manipulations, chacun de vous a le droit de se faire son opinion. Mais la moindre des choses est de s’y pencher. Alors avons-nous réellement les clefs des portes de l’au-delà ? Allan Kardec nous ouvre le monde des esprits…

 

Allan Kardec, son étonnante histoire

 

Pédagogue français né en 1804, Allan Kardec va progressivement se pencher vers la voix du spiritisme. Devenu positiviste, et reconnu comme tel, Allan Kardec, de son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail (Kardec aurait été son nom de druide dans une vie antérieure et utiliser ce surnom lui permettait d’écrire des livres de pédagogie sous son vrai nom), va progressivement s’intéresser au phénomène de tables tournantes. A cette époque (1855), de plus en plus d’expériences sont relatées,  depuis les Etats Unis, et Allan Kardec va l’étudier par l’intermédiaire de médiums. Des tentatives toutes plus étonnantes les unes que les autres vont lui donner les clefs du spiritisme, mouvement qui continuera après lui (Mouvement Spirit, doctrine spirite ou encore philosophie spirite) par le biais  de Léon Denis (1846-1926), Gabriel Delanne (1857-1926), Chico Xavier (1910 – 2002), ou encore Divaldo Pereira Franco (1927 – ) de nos jours.  Allan Kardec a une forte influence au Brésil.

 

Alan Kardec et la communication avec les esprits

 

Au coeur des ouvrages de ce philosophe spirit, (que vous pouvez retrouver en libre accès sur ce lien : “Ouvrages sur le spiritisme ou la doctrine spirite gratuits”), les récits d’expériences vous décrivent les phénomènes constatés en présence de différents personnages plus ou moins réfractaires. Mais ce n’est pas tant au niveau des expériences qu’au niveau de la réflexion philosophique qu’il faut se pencher : car Allan Kardec, dans son ouvrage “Le livre des esprits” (1860), va échanger avec d’éminents personnages à l’époque déjà décédés (Saint-Augustin, Platon…) et trouver des réponses aux questions existentielles de chacun d’entre nous. Vérité, vérité romancée ou subterfuge ? La lecture ne laisse pas de marbre…

 

Réponses des esprits aux questions existentielles

 

Alors Dieu existe-il et comment ?
Dieu existe, c’est indéniable, mais cette notion de Dieu n’est pas compréhensible par l’homme. Dieu chapote tout, est à l’origine de tout, car il est l’intelligence suprême.

A la lecture du livre, le lecteur comprend que Dieu est une force diffuse, parfaite, lointainte, qui créé tout et chapote tout.

L’homme peut-il comprendre la nature intime de Dieu ?
« Non ; c’est un sens qui lui manque. » (Allan Kardec, Le livre des esprits)

Nous vivons bien plusieurs vies, mais nous nous réincarnons pour évoluer et progresser, devenir parfaits et évoluer d’esprit mauvais (simple et futile, le passage n’est pas forcément obligatoire), à bon esprit (en progression mais peut mieux faire…) puis à Ange, évolution ultime, proche de Dieu, qui l’accompagne et l’aide dans sa tâche. Personne ne régresse, nous progressons perpétuellement (ouf ! Pas de réincarnation possible en punaise des bois…).

Chaque humain, au moment de sa mort, voit son esprit se détacher de son corps avec un temps de compréhension plus ou moins long selon le développement de sa spiritualité. Certains restent longtemps à comprendre pourquoi ils voient leur corps inerte, d’autres comprennent vite et entament leur voyage (ça nous rappelle le film Ghost). Ils sont parfois présents lors de leur funérailles, lors des réunions d’héritiers… Bref, ils assistent à leur après-mort… Mais l’heure du bilan est importante pour eux. Ils vont par-eux même prendre conscience de ce qu’ils n’ont pas bien fait dans leur dernière vie, ce qui les a bloqué dans leur ascension. Ils choisiront par la suite, une autre vie avec d’autres souffrances (choisies ou demandées à Dieu) . Ils se lanceront dans d’autres destinées qui leur permettront de continuer leur élévation ou encore de montrer à l’humanité ou toute autre civilisation la voix pour progresser.

Car à la question de l’existence des autres civilisations ou mondes habités la réponse est tranchante.

Tous les globes qui circulent dans l’espace sont-ils habités ?
« Oui, et l’homme de la terre est loin d’être, comme il le croit, le premier en intelligence, en bonté et en perfection. Il y a pourtant des hommes qui se croient bien forts, qui s’imaginent que ce petit globe a seul le privilège d’avoir des êtres raisonnables. Orgueil et vanité ! Ils croient que Dieu a créé l’univers pour eux seuls. »

Le rapport au christianisme et à la genèse a une place importante dans les questions d’Allan Kardec. Lorsqu’il parle de Jésus, il en parle comme d’un être ayant atteint le plus haut niveau de bonté et le cite régulièrement. A ce titre, il serait intéressant de savoir si  les expériences et les questions ont été posées également, à une autre époque avec des esprits ayant des affinités avec d’autres religions… Les questions sont intrigantes comme celle-ci :

Pouvons-nous savoir à quelle époque vivait Adam ?
« A peu près celle que vous lui assignez ; environ 4.000 ans avant le Christ. »

Et à l’auteur de compléter que l’homme appelé Adam fut l’un de ceux qui survivra à un grand cataclysme qui a bouleversé la surface du globe.

Et si nous tenions la vérité du monde spirite

 

La lecture de ces ouvrages nous interpelle. Pour ma part, cela m’a laissé une sensation de puzzle qui se reconstituait. A la lecture de ces mille questions, on a une curiosité grandissante et un espoir d’une vie après la mort. Car tout paraît logique, notre présence ici, le pourquoi de nos souffrances, pourquoi les différences entre les hommes sont si importantes sur terre… Tout prend un sens. D’autres y verront un ramassis de mensonges, pour ma part, j’y ai vu le dessin de grandes vérités.
N’hésitez pas à commenter, ça m’intéresse !

A lire également – L’article sur Xavier Chico

 

 

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

This post has 2 comments

  • RE-coucou :-),

    belle synchronicité ! Un ami de Steph, mon mari, lui a parlé de Kardec, une amie brésilienne m’en avait déjà parlé et je viens de prendre ses bouquins à la bibliothèque.
    J’ai trouvé aussi à côté L’erreur spirite de René Guénon, histoire de bien faire un remu-méninge-ménage. 😀

    Merci pour cet article très clair et très inspirant, ça m’a donné envie de me plonger au cœur du Kardecisme afin de continuer à peaufiner mes croyances, ma frêle vérité en mouvement. Afin aussi d’agrandir mon écoute de l’autre, de sa perception du monde.

    Et puis cette histoire des esprits me pose question car l’un de mes grands “maîtres”, “inspirateur” est un amérindien guérisseur et eux ne voient pas les choses comme cela. Il dit que c’est notre culture chrétienne qui influence cette vision de “mauvais esprits” que, dit-il, il n’a jamais rencontré. Pourtant cet homme parle avec les ancêtres et fait des voyages dans les dimensions.

    Bref un immense puzzle (je le vois tout à fait comme ça aussi) avec des milliers de vérités qui peuvent, j’en suis sûre, s’assembler. :-)

    Ah et au fait, au sujet des esprits, il y a aussi le livre intéressant de Patricia Darré, Un souffle vers l’éternité “Je voudrais partager mes messages de l’au-delà”.
    Et aussi, Doreen Virtue à ce sujet est passionnante mais peut-être plus rebutante pour les hommes. C’est moins “construit” mentalement parlant, moins philosophique que Kardec mais rempli d’amour, de confiance et de cœur, tout en étant construit et très clair mais d’une autre manière. C’est une écriture très intuitive, simple et axée sur la guérison.

    Encore merci pour ce magnifique site et j’adore, encore, la photo :-).

    A bientôt !!
    Elise, https://voyageaucoeurdelhumain.wordpress.com/ (merci, j’ai suivi ton conseil :-))

    • AUTHOR COMMENT
      misterfabien59
      says:

      AH rien n’est anodin ! Tu vas avoir de quoi écrire des articles ! ;o) Ce qui est important c’est de prendre Kardec et en particulier le livre des esprits avec ses approximations, ses inexactitudes, mais l’essentiel de nos perceptions est là. Il faut se remettre à l’époque (1850), le Christianisme est au top, l’interprétation de Kardec en est totalement imprégnée. La science démarre ses premières heures de toute puissance, bref, contexte particulier. Pour avoir lu pas mal de critiques de médiums; les esprits ne nous envoient pas de messages clairs, mais des images et signes à interpréter. Il y a donc toujours une part de subjectivité dans l’interprétation de Kardec.
      J’ai vraiment trouvé un sens profond à ce livre, c’est un bon départ pour contruire une philosophie de vie spirituelle. J’écris un article en ce moment même.
      Lorsqu’on lit Kardec, la question des mauvais esprits est abordée différemment tu verras. Je pense que la perception du monde spirituel est emprunt de chacunes de nos cultures mais finalement, ici sur Terre, n’avons nous pas des perceptions de la vie totalement différente d’un continent à l’autre, d’un pays à l’autre, d’une ville à l’autre, et même d’une rue à l’autre ? Pourquoi n’es serait-il pas de même concernant la mort ? POurquoi tout devrait-il être rangé dans des cases ? L’important est de se construire une idée ouverte, évolutive, se nourissant de l’échange. Pour ma part hier, j’ai abordé la question du tantrisme avec des proches… Ils sont pas prêts (mdr) !!! POur ma part, je lirai l’auteur que tu m’as conseillé.
      Je m’atèle avec attention aux lectures que tu proposes et t’invites à te pencher du côté de Chicco Xaver, lis mon article, tout cela est prodigieux et ce sera un sujet de discussion certainement passsionnant avec ton amie brésilienne.
      L’erreure spirite de René Guenon… Bonne digestion ;o)

      Quoiqu’il arrive, il faut se rappeler à notre ignorance, savoir se détacher de ses espérances mais ne pas oublier ce que dit notre instinct.

      Au pire, si nous nous trompons, nous ne le saurons pas ! ;o)

      Je réponds à ton mail dès que possible,

      Merci pour les compliments sur ce site, au plaisir d’échanger avec toi, et Steph est le bienvenue !

      Fabien

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.