Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

sunset and Eagle flying
/
Jan 18, 2016

Dans notre aventure et notre quête sur la relation et les communication avec les animaux, Anne Tureau vient nous présenter son parcours, son aventure spirituelle et la découverte de sa mission de vie. Une belle lecture au pied d’un arbre, dans laquelle se mélangent humilité, simplicité, Amour inconditionnel du vivant. Bonne lecture. Et merci Anne…

 

P1070836

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 51 printemps ont fleuris depuis ma naissance. Mon mari s’appelle Joël et je suis marié à lui depuis depuis 31 ans. Nous avons 2 filles, Cindy 30 ans, Allison 28 ans et 3 petites-filles : Leelou 7 ans, Oïhana 6 ans et Nina 4 ans. En fait j’ai deux activités : une activité aux services des humains : Je suis coach en développement personnel, thérapeute bio-énergéticien diplomée et une activité aux services des animaux : Je pratique et Enseigne la commUnication Animale N.V.I. et suis thérapeute bio-énergéticien diplômée pour animaux. Voilà pour l’appellation officielle 😉

Et tout simplement, je suis un Être, une Âme, aux services du Bonheur des Hommes et des Animaux

D’ailleurs, sais-tu que l’étymologie du mot thérapeute est : Celui qui soigne avec la main de Dieu..

Je suis née à Ferney-Voltaire, ville frontalière à Genève. J’y ai mes racines de vie et de cœur. La vie m’a amené à Bélus, petit village du sud des Landes, limitrophe au Pays Basque, où je vis depuis 10 ans dans une maison à la campagne. Je suis à coté de l’océan Atlantique et des Pyrénées.

le Bonheur est si simple. Pas toujours facile, mais simple. Ce sont nos schémas physiques émotionnels et de pensées qui sont compliqués et complexes en fait, mais le bonheur lui, est en nous.

Quelles sont tes passions ?

Si je réponds que je suis passionnée du Bonheur, on risque vraiment de me prendre pour une utopiste voire une illuminée. Mais c’est pourtant le cas ;). Et le Bonheur est si simple. Pas toujours facile, mais simple. Ce sont nos schémas physiques émotionnels et de pensées qui sont compliqués et complexes en fait, mais le bonheur lui, est en nous.

Plus relativement, je suis passionnée par le quantique, le développement personnel, par les neuro-sciences, la spiritualité, et aussi par la vie et son fonctionnement sur un plan « biologique » pour tout le Vivant (Homme, Animaux, Nature..)

 

Un miroir se présente à toi, peux-tu nous décrire ce que tu vois ?

Les chamans sont des intermédiaires entre le monde visible et invisible. Ils ont développé la faculté de percevoir et communiquer avec différents esprits. Je suis ce que l’on nomme une chamane. Mais, je ne porte pas de vêtement particulier, pas de tambour ni de signes extérieurs. Le seul battement de tambour que l’on puisse entendre est le battement de mon cœur. Je suis une femme comme chacune, avec son physique, ses émotions, son mental.

 

Quel est selon toi ton plus grand talent ?

Je crois que mon plus grand talent est la Foi. Je n’évoque pas ici la Foi liée à la religion, mais la Foi en général, en la Vie, en Ce qui la crée et l’anime, en l’Homme. Je crois qu’en chaque situation difficile se trouve une solution, quelque chose de positif à en tirer. La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais je sais que nous avons en nous la Force, cette Force de Vie qui nous permet de changer certaines choses et de créer la vie que nous souhaitons.

 

Peux-tu nous présenter ce qu’est la communication animale NVI ?

La commUnication Animale N.V.I est un terme qui désigne ma pratique, ma « marque de fabrique ». CommUnication avec un « U » majuscule pour désigner que cette forme de communication est un échange « Comme Un ». L’homme et l’animal ne font plus qu’un et se rejoignent sur d’autres plans où il n’y a plus de différence physique mais deux êtres qui communiquent.

N.V.I. signifie Non Verbale Intuitive pour différencier cette pratique de la communication animale qui se pratique aussi mais en utilisant le mode de communication physique naturel des animaux.

La commUnication Animale N.V.I. est une forme de communication par télépathie.

Telle que je la pratique et je l’enseigne, elle permet d’entrer en connexion avec l’animal sur tous ses plans : physique, émotionnel, instinctif, énergétique, supérieur.

Elle permet donc d’établir un état d’être global.

Un animal peut nous communiquer des informations relatives à sa vie « courante », problématique physique, relationnels, psychiques/instinctifs mais aussi des messages émanant de son âme, de son esprit, porteur de messages profonds, spirituels.

Les chamans sont des intermédiaires entre le monde visible et invisible. Ils ont développé la faculté de percevoir et communiquer avec différents esprits.

IMG_8391

Comment as-tu cerné ce don en toi ? Quel a été ton cheminement jusqu’à en faire ta profession ?

Si on m’avait dit il y a quelques années que je pratiquerai la commUnication Animale, j’aurais certainement beaucoup ri.

Rien ne me prédisposait à cela.

Je suis de nature cartésienne, issu d’une famille sans pré-requis à une pratique spirituelle particulière, c’est à dire que personne ne m’a transmis de « don », les dons que m’ont transmis mes parents et ma famille sont des valeurs de respect, d’amour et je leur rends grâce pour cela car c’est aussi grâce à ce terrain fertile que mes capacités ont pu se développer plus tard, (lorsque je leur ai ouvert la porte (à ses capacités))

Tout autour de moi s’était écroulé, je n’avais plus de repères. Les circonstances ont fait que je me suis retrouvée dans une solitude profonde me terrant comme un animal blessé.

Je me suis souvent posée cette question. Quand cela a-t’il commencé ?

En fait, quand je repense à mon enfance, j’avais déjà quelques signes annonciateurs mais que je n’interprétais pas du tout à l’époque comme tels. Visions, rituels spirituels innés. Mais je n’en parlais à personne. De même que je ne me posais pas de questions, je le vivais et le faisais naturellement.

Bien que n’ayant pas reçu d’éducation religieuse spécifique, je me suis très tôt rapprochée de la religion. J’accompagnais presque chaque semaine ma grand-mère à la messe depuis l’âge de 7 ans. Et j’aimais bien. J’ai continué ce cheminement spirituel religieux pendant de nombreuses années. J’ai compris que ce n’était pas tant pour la religion, mais pour cette connexion spécifique que j’établissais pendant ce moment choisi.

C’était une forme de méditation…

Tout a vraiment commencé avec l’arrivée dans ma vie d’Ustaritz, notre chien.

Je ne « commUniquais » pas à l’époque, et vivais notre relation de manière « traditionnelle ». Mais très vite, j’ai ressenti quelque chose d’étrange. Ustaritz dégageait une vibration, un quelque chose d’indéfinissable qui me faisait lui dire : « Toi, ce n’est pas pas possible, c’est Dieu qui t’as envoyé sur mon chemin ». Je ne savais pas pourquoi je lui disais cela, c’était juste ce que je ressentais.

Aujourd’hui je comprends qu’il a commencé à me préparer, enfin, plutôt mon énergie, à l’émergence et l’ouverture de ces facultés.

Je devenais de plus en plus sensible, mon développement spirituel augmentait.

Je ressentais ce qu’il ressentait, ses états d’âme, ses douleurs par exemple et lorsque j’allais chez le vétérinaire et que je lui disais comment il se sentait, comment il avait mal, la vétérinaire ne me posait pas de questions. Moi non plus. Encore une fois, pour moi c’était naturel de ressentir cela, je mettais cette compréhension de ce qu’il ressentait sur le compte du « bon sens ».

Puis il y a quelques années, j’ai vécu une accumulation d’expériences de vie douloureuses. Des expériences « dont on aimerait bien se passer ».

Comme chacun pourrait le faire, je suis tombée au fond du gouffre.

J’étais anéantie. Ne cherchant pas à fuir la vie mais si « on » avait bien pu venir me chercher cela m’aurait bien arrangé..

Tout autour de moi s’était écroulé, je n’avais plus de repères. Les circonstances ont fait que je me suis retrouvée dans une solitude profonde me terrant comme un animal blessé.

J’ai passé des jours et des semaines sans la possibilité de penser. Penser était devenu douloureux. Sans pouvoir aimer ou haïr, j’étais devenu intérieurement un glaçon.

Ustaritz, était à mes côtés.

Inlassablement il était là.

Parfois me secouant violemment lorsque je pleurais. Comme pour me sortir de cet état, ne pas me laisser emporter par mon désespoir : S’il m’entendait pleurer, il était capable d’ouvrir avec force la porte de ma chambre, me prenant le coude dans sa gueule et me secouait fermement mais sans violence le bras jusqu’à ce que je m’arrête de pleurer.

Je n’avais plus la force de me battre alors j’ai tout lâché. Et c’est cela qui a été le miracle. J’ai cessé de lutter contre mes pensées, ma souffrance. J’ai cessé de vouloir retrouver mes repères, mes marques.

J’ai juste lâcher-prise. Le vrai. L’abandon à la Vie sans me poser de question, juste ETRE.

Petit à petit sans que je m’en rende compte cette Force Intérieure a commencé à fondre ce glaçon en moi emportant avec lui tout ces conditionnements du passé, les illusions que j’avais fondé sur des mauvais repères.

Il m’a fallu plusieurs mois de ce lâcher-prise à la vie et de confiance dans la Vie pour renaître.

En fait je venais de vivre ce qu’ai appelé le « reset de ma vie », une remise à zéro.

Cet isolement, ce silence intérieur n’était plus souffrance mais au contraire une opportunité, une sensation inégalée de se retrouver.

C’est là que les messages, les visions, que tous mes sens, mes perceptions sont devenus extra-ordinaires. Bien que je savais au fond de moi qu’il venait de se passer quelque chose de naturel, (j’avais compris), j’ai quand même consulté médicalement pour savoir si je ne souffrais pas d’un quelquonque syndrome post traumatique. Non.

J’ai donc poursuivi avec ferveur et accompagnements mon développement spirituel.

 

Puis, un jour, la révélation. Loin des regards.

Depuis quelque temps déjà j’avais remarqué que j’entendais les animaux, comme s’ils parlaient. Ce n’était plus des sensations, des ressentis, mais carrément des « paroles ».

Un après-midi je regardais la télé avec une de mes filles. Nous regardions une émission animalière (par hasard). Il était évoqué une problématique de santé chez un cheval. Spontanément j’ai dis ce que cette jument ressentait et avait à ma fille. Il s’agissait d’une problématique émotionnelle. Lorsque j’ai entendu la confirmation dans l’émission de ce que je venais de dire, c’est comme si quelque chose s’était déchiré en moi. Je ne peux pas le décrire, comme si un voile s’enlevait.

Je me souviens juste que j’ai pleuré, pleuré.

 

Je travaillais à l’époque dans « le milieu ordinaire » du travail ;), j’étais directrice d’une société commerciale.

Je ne parlais à personne de mes capacités. Mais à chaque fois que je croisais une personne, propriétaire d’un animal et si de surcroit cet animal avait un besoin de communiquer quelque chose une problématique physique par exemple, la presque violence de cette information m’obligeait à communiquer à la personne les besoins de son animal. Je vous laisse imaginer ce que cela a pu engendrer comme anédoctes. Car, quand les animaux ont besoin de parler et qu’ils savent que vous savez le faire, ils n’y vont pas par quatre chemins pour que vous les écoutiez 😉

Bien sûr, j’usais de beaucoup de tact pour communiquer l’info car je me mettais à la place de mon interlocuteur pas forcément au fait de ces pratiques.

 

Ma vie professionnelle « ordinaire » était confortable, mais très vite, mon énergie n’était plus en accord. Les animaux se manifestaient à moi de plus en plus souvent, non seulement avec la présence physique des propriétaires mais même ceux à qui je parlais par téléphone ou par mail. C’était devenu très intense.

J’ai beaucoup médité et j’ai compris que cette capacité ne m’était pas donnée pour moi, pour me valoriser personnellement mais bien pour servir le bonheur.

C’était ma mission de vie. Mais elle ne m’était pas imposée, j’avais le choix bien sûr.

J’ai signée mais je sais que mon âme l’ ‘avais déjà signé depuis longtemps ce contrat de mission 😉

Cela n’a pas été évident tout de suite. J’ai du travailler sur mes peurs, mon orgueil aussi, la relation à l’argent dans ce domaine et bien d’autres freins que mon mental bien sûr n’a pas oublié de sortir.

Cela fait maintenant 4 ans que je pratique à titre professionnel. Je fais des consultations en direct, à distance. J’anime des conférences et j’enseigne la commUnication Animale N.V.I. telle que je la pratique, c’est à dire telle que les animaux eux-mêmes me l’enseignent. Mon activité s’accroit et j’ai d’autres projets car il y a des besoins de plus en plus grands :

CommUniquer avec les animaux nous permet de les aider c’est certain et mon ambition est de porter cette Connaissance au-delà des milieux déjà sensibilisés.

Et puis, c’est aussi ma mission de sensibiliser l’homme à ce que son animal peut lui apporter, comment il peut l’aider.

Et il y a de quoi faire..

Il est temps pour l’humain de se rapprocher de la Nature et des Animaux. Ce rapprochement fait partie de son évolution. Les Animaux ont tant de choses à nous transmettre !

 

Plus qu’une profession, ma pratique est avant tout une mission.

image (1)

Comment se passe une séance de communication avec un animal ? Que perçois-tu ? Que ressens-tu ?

Je rentre en connexion avec l’animal en sa présence physique ou avec sa photo.

Les informations transmises par l’animal le sont à des fréquences différentes. Elles peuvent être perçues sous forme d’images, de mots, de métaphores, de symboles, de sensations physiques, de goût ..

Ces informations ne sont pas comparables à celles reçues par nos sens physiques, elles sont subtiles.

Lorsque je réalise une séance pour une personne avec son animal, je me positionne comme un intermédiaire,

J’établis une connexion entre nous trois. La personne peut alors parler à son animal, lui poser des questions et vice et versa. Je me décris souvent comme « un décodeur ».

Cela ne passe pas par mon mental ou mon intelect. Une séance de commUnication peut être intense sur le plan énergétique et demander une concentration très spécifique car il est nécessaire de rester connectée à ses sens subtils et dialoguer avec la personne en même temps.

Une séance de commUnication Animale N.V.I. est un moment choisi pour mettre en relation une personne et son animal.

Personnellement, je ne choisi pas de moment. Je suis toujours connectée aux animaux, à la Nature. Je garde le cœur ouvert.

Parfois j’établis un contact, parfois c’est au choix de l’animal.

 

Tu parles également de chamanisme et d’entrer en relation avec les animaux sauvages, peux-tu nous expliquer et nous donner des exemples concrets ?image (2)

 

La connexion avec les animaux dits sauvages est un peu différente d’avec les animaux dits domestiques. Cela vient que leurs fréquences sont différentes.

Dans l’approche chamanique je commUnique avec l’Esprit de l’animal, son Âme. Le langage de l’Esprit est clair comme du cristal.

Parfois cet échange est uniquement énergétique. Un soin, un échange de fréquences informées que je ne peux pas traduire par des mots.

 

Sangliers, mouches, crapaud, rapaces, lézard, serpent, dauphin, baleines, poissons, méduses, raies mantas, sont une partie des animaux dits sauvages avec lesquels je suis entré en connexion ou le suis de manière régulière. En réalité nous pouvons entrer en connexion avec chaque animal puisque nous entrons alors en connexion avec le vivant.

(Une exception est faite avec le frelon asiatique avec lequel il n’est pas possible de commUniquer car il ne possède pas d’Esprit. Il s’agit d’un égrégore.)

Chaque animal sauvage (ou domestique) possède une Connaissance extraordinaire et je pourrais écrire tout un livre sur ces expériences car elles sont quotidiennes.

Voici néanmoins une rencontre intéressante : celle avec des alligators que je suis allé voir dans leur environnement naturel, dans les Everglades en Floride.

La première fois que je suis allé à leur rencontre c’était en groupe avec un guide touristique. Je me sentais mal à l’aise car je trouvais que le guide était un peu trop yankee et vantard à mon goût. Un alligator a du percevoir ma pensée. J’ai senti son regard sur moi un peu comme magnétisée (c’est souvent comme cela que ça se passe quand c’est l’animal qui entre en connexion, il attire mon « attention ») et il m’a dit très clairement « Rassures-toi, nous savons très exactement l’objet de ces visites même si elles sont dans notre environnement. Nous les acceptons car vous les humains avez besoin de vous rapprocher de nous, de nous contacter. Nous sommes pacifistes et si vraiment nous nous sentions offensés nous pourrions nous révolter tu le sais. » Je sais qu’aucun animal sur Terre est inutile et que chacun réalise une mission (tout comme l’humain ;)). Lors de notre « échange » il m’a appris que les alligators sont des « gardiens » de fréquences vibratoires de la création de la croûte terrestre, c’est à dire qu’ils stockent les fréquences énergétiques de la création de tout ce qui à avoir avec la croûte terrestre, roches, pierres etc..

Deux ans après je suis retourné les voir. J’avais juste envie d’être en contact avec eux. Ce contact a été différend mais encore plus intense. Un alligator m’a regardé dans les yeux et aussitôt j’ai ressenti comme un laser partant de son front au mien. Une sensation étrange au milieu de mon front. Sensation à la fois subtile et ferme. J’ai compris qu’il me transmettais des informations que je n’ai pas analysé avec mon mental ;). Je suis juste restée dans l’accueil et la gratitude de cette transmission.

J’aurais bien fait un câlin avec eux car j’ai aimé leur profonde douceur, mais je m’en suis tenu à ce câlin de cœur et d’âme..

 

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui ont un animal domestique ? Comment construire une relation plus adaptée ?

Je souhaite à chacun qui possède un animal domestique de vivre la merveilleuse expérience que j’ai vécu avec Ustaritz et celle que je débute avec Loural. Ustaritz a été mon chien, et à ce titre il a fallu que je nous offre la possibilité de nous comprendre sur un plan terrestre par la compréhension et l’adaptation de mon comportement avec le sien. Il y a de nombreuses approches éducatives aujourd’hui et il est difficile de s’y retrouver. Pour moi, l’idéal est d’avoir une approche avec laquelle on comprend le fonctionnement naturel de l’animal et qu’on l’adapte avec nos besoins toujours dans le respect de l’un et de l’autre. Aujourd’hui je reprends ce parcours avec Loural car chaque Être, chaque relation est différente et doit s’adapter.

Si nous permettons à notre animal d’être équilibré sur un plan physique et instinctif, à notre relation d’être harmonieuse et respectueuse, si nous apprenons à nous connaître et nous comprendre alors nous pouvons avoir accès aux profondeurs de l’Être, aux nôtres, aux siennes.

 

Nous demandons souvent beaucoup à nos animaux domestiques, nous les aimons parfois de manière inadaptée.

Même si nous pouvons commUniquer avec eux, sur un plan élevé, avec leur Conscience, il ne faut pas oublier leur instinct, leurs besoins fondamentaux en tant qu’animaux. Souvent nous pensons pour eux, nous décidons pour eux. La commUnication Animale N.V.I. permet de rétablir cela en leur donnant la parole. Nos convictions, nos suppositions sont parfois et souvent éloignées des besoins réels des animaux.

Les animaux ont des émotions mais ce ne sont pas des émotions humaines. Un animal n’a pas peur de la mort mais il est triste de la séparation physique d’avec son maître quand cette séparation s’annonce. Faut-il ou pas manger de la viande ? Là encore, je n’ai pas fait de suppositions, je leur ai demandé directement.

Un animal perçoit notre énergie et chacune de nos pensées, chacune de nos intentions. Il nous « ressent », « ressent » son environnement et il peut y réagir par son comportement, sa santé.

Il possède sa propre intelligence. Il possède ses propres modes de fonctionnement physique, émotionnel, instinctif qu’il est non seulement intéressant de connaître mais aussi très utiles.

Apprendre à connaître, et reconnaître ses besoins en tant qu’animal, lui donner les moyens de vivre à nos cotés dans un respect de ces besoins mutuels est la relation adaptée dans une forme de respect mutuel et engagé.

 

Ne le regardez plus comme une bête, un animal, faible et qu’il faut aider mais comme un Être Vivant disposant de Force et de Connaissance. Ouvrez votre cœur avec humilité et laisser le vous apprendre, vous enseigner à sa manière ce dont vous avez besoin. Parfois ce sera par son comportement qu’il vous apportera cet enseignement parfois de manière différente mais toujours avec beaucoup d’amour et sans jugement.

Car cet enseignement peut vous amener au sommet de vous-m’aimes..

 

Si nous permettons à notre animal d’être équilibré sur un plan physique et instinctif, à notre relation d’être harmonieuse et respectueuse, si nous apprenons à nous connaître et nous comprendre alors nous pouvons avoir accès aux profondeurs de l’Être, aux nôtres, aux siennes.

Quelle est l’histoire la plus extraordinaire que tu aies vécu avec un animal ?

Chaque histoire est extra-ordinaire et il ne m’est vraiment pas possible d’en choisir une plus qu’une autre. Celle avec Ustaritz, celle avec Loural, le chien qui est arrivé dans ma vie depuis 10 mois.

Je choisis de vous raconter la première que j’ai vécue comme extraordinaire : c’était avec un cheval.

Je réalisais une séance à distance pour une personne qui souhaitait entrer en commUnication avec un cheval qu’elle venait d’acquérir et qui avait de graves troubles du comportement au point, la détresse était grande car il était devenu dangereux.

J’ai « discuté » avec ce cheval qui m’a transmis toute sa souffrance quand à de la maltraitance qu’il avait vécue auparavant. C’était tellement intense que des larmes ne cessaient de couler de mes yeux, (je ne suis pas connecté à mes propres sens émotionnels pendant une connexion). Il me « vidait son sac » comme on dit. Pas de jugement de sa part, mais une immense tristesse, un trop plein de sentiment d’injustice. Pas de sentiment de vengeance (les animaux n’ont pas ce genre de sentiment, ils ont des réactions instinctives) mais tous ces systèmes réagissaient y compris son instinct.

Je ne sais pas combien de temps a duré la séance, je suis dans un autre espace/temps lorsque je commUnique. A peu près 1heure, 1heure 30 je crois durant laquelle je n’ai fait que l’écouter et transmettre ce qu’il disait à sa propriétaire actuelle. Nous avons eu toutes les deux beaucoup de compassion, puis, sans que je le décide consciemment, je lui ai simplement demandé pardon. Pardon pour ce qu’il avait subi, vécu et ressenti. Avec toute la force et la sincérité de mon cœur je lui ai demandé pardon.

Nous avons réalisé cette séance pendant la pause déjeuner de la personne depuis son lieu de travail.

A 16h00, elle est allé voir son cheval à l’écurie, il avait changé, il était transformé, métamorphosé. Plus jamais ce cheval n’a montré de troubles, il a été au contraire un modèle. Nous étions assez éloignés géographiquement mais j’ai eu l’occasion d’aller le voir physiquement quelques mois plus tard et je lui ai fait un gros câlin et nos âmes se sont fait un clin d’œil.

 

Comment imagines tu la relation humaine et animale dans la société idéale ?

Une relation basée sur la compréhension et le respect. Une société où l’animal reprend sa vraie valeur, ou l’on reconnaît son utilité pour les hommes, la planète, en les respectant tels que la Nature les a créés.

 

Quelle est pour toi la personne qui a le plus influencé ton chemin et pourquoi ?

Dieu….

 

Quel a été le plus beau moment de ta vie ? Peux-tu nous le décrire ?

Le plus beau moment de ma vie est celui que je vis maintenant, à cet instant. Et le prochain instant sera aussi le plus beau moment de ma vie. Il faut le décider.

 

Quel est ton plus grand rêve ? Pourquoi ?

Transmettre le plus possible, au plus grand nombre possible cette fabuleuse possibilité de se rapprocher des animaux et de la Nature car on retrouve dans cette connexion l’Amour Originel

 

Si tu devais conserver uniquement 3 mots dans le dictionnaire, quels seraient-ils ? Pourquoi ?

Alors comme il m’était impossible de choisir ces 3 mots, j’ai pris mon dictionnaire, ouvert trois pages et choisi 3 mots au hasard :

Le premier mot tiré au hasard est le mot GRILLE. Voici l’interprétation que j’en fais :

Nous devons ouvrir les grilles qui nous empêchent d’être heureux, qui retiennent notre spontanéité car derrière les grilles de nos conditionnements, de nos propres limites se cache le plus merveilleux Être.

Le deuxième mot est BAPTISMAL relatif à Baptême : J’espère vous avoir un peu baptisé à la commUnication Animale aujourd’hui 😉

Le troisième est GUILLEMET : Parfois il faut savoir mettre entre guillemets ses principes, ses conditionnements

 

Les quatrième et cinquième mots seraient « humain » et « animal », quelle définition donnerais-tu ?

Humain : Être vivant doté d’intelligence, de capacités physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles

Animal : Être vivant doté d’intelligence, de capacités physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles

 

Si tu avais un pouvoir magique, lequel serait-il ?

Pas de pouvoir mais une capacité magique. Elle serait celle que je choisirais de développer.

 

Si l’humain exploitait 100% de ses capacités cérébrales qu’en serait-il selon toi ?

Je crois que les capacités cérébrales ne peuvent pas se mesurer en pourcentage car elles sont infinies.

Elles sont définies uniquement dans leurs valeurs physiques.

Si l’humain ouvrait le champ des possibles et exploitait ses capacités cérébrales, il sortirait de ses limites physiques pour avoir accès à d’autres vérités, il n’aurait plus besoin de téléphone pour communiquer. Il « verrait » et communiquerait avec le monde de l’invisible.

Le pouvoir de l’intention est un pouvoir que nous exerçons à chaque instant dans nos vies. Ce pouvoir nous l’exerçons de manière consciente ou non. Il a un impact majeur sur nos vies, nos expériences, nos relations, nos animaux..

Si l’homme développait à 100 % ses capacités cérébrales, ce pouvoir serait alors aussi développé à 100 %. L’homme est-il actuellement prêt pour cela ??

 

T’est tu questionnée sur tes vies antérieures ?  Peux-t’on en savoir plus Ou Le choix de ta prochaine réincarnation – qui souhaiterais-tu être ?

Je ne me suis pas vraiment questionné sur mes vies antérieures et je n’ai pas entrepris de démarches dans ce sens. Je sais avoir en moi des mémoires de ses vies et de mes ancêtres que je traite et utilise au fur et à mesure qu’elles se présentent.

Quand au choix d’une prochaine réincarnation, je souhaite déjà compléter et épanouir celle-ci. Puis je pense prendre un temps de repos quand même avant de repartir en mission ou alors peut-être prendrais-je ma retraite 😉

 

Si tu pouvais te téléporter en un instant, où te rendrais-tu ?

Là où j’en ressens le besoin à l’instant.

Ce serait parfois auprès de ma famille, de mes petites filles qui habitent à 900 kilomètres de moi, parfois dans un autre univers auprès de ma famille d’âmes pour reprendre des Forces, parfois dans un lieu que j’aime bien, instantanément, pour me ressourcer le temps d’un éclair.

Je parle de téléportation physique bien sûr 😉 L’autre, je la pratique et je confirme, ça marche !

 

Imagine qu’une lettre arrive dans la boîte de lettres de chaque humain, tu peux y inscrire 3 phrases clefs à l’intérieur ?

Merci d’être toi

Merci d’être là

Je vous aime

 

Si tu devais laisser une seule expression ou une citation à nos lecteurs ?

Le Bonheur est simple

 

Comment aimerais-tu conclure cette interview ?

J’ai déjà tellement écris, et je pourrais tellement écrire encore.

Un jour, je me le suis promis, j’écrirai un livre.

La commUnication avec les animaux, avec les humains est une expérience si extraordinairement magnifique que je veux simplement rendre grâce pour cela.

Je vous encourage à chacun de trouver votre talent, car, si la Vie m’a doté de certaines facultés, un peu comme une Force de la Nature, nous en avons tous un. Il n’est pas utile de copier celui de l’autre mais de trouver le sien. Ce talent, ce don que vous possédez n’est pas forcément extra-ordinaire, nous ne sommes pas tous amenés à être des thérapeutes, des communicateurs animaliers, des chamans ou autre.

Vous saurez que c’est votre talent car votre cœur vibre quand vous exercez cette activité car il est au service du bonheur..

Les Anges se cachent partout. Votre don aussi.

Votre talent peut-être de créer des blogs, des interviews, au pied d’un arbre, pour partager nos passions et créer un lien arc-en-ciel entre les humains

Merci Fabien !..

 

Un profond merci Anne pour ton accueil, ta simplicité et le temps accordé.

Ton site internet :

www.lanimaletsoa.com

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

You can also like This posts

Selected by tags
image
Loan Miege – Medium – Rena ...
image
La Vie après la Mort : le chemin vers ...
image
Nouvelles pierres, nouvelle conscience ...

This post has 3 comments

  • Une interview passionnante, une femme remarquable, merci.

  • Bonjour Fabien, bonjour Anne,

    un grand, énorme, gigantesque MERCI pour ce fabuleux texte et cette magnifique découverte, encore.
    J’ai pleuré. Pour la beauté de ton âme, ton humilité, ton expérience, ton amour. Pour les animaux, pour les humains, les enfants en particulier, pour la terre.

    Je ferai lire ce texte en premier lieu à mon fils (il vient d’avoir 6 ans :-)) qui, maintenant qu’il voit que j’ai moins peur et que je suis prête, me dévoile ses capacités, entre autres celle de ressentir et communiquer avec les animaux, il sera tellement heureux de lire ces mots vibrants, inspirants et éclairants qui l’aideront à manifester et intégrer qui il est, moi aussi ça m’aide, beaucoup.
    Et je le partagerai à d’autres.

    Merci merci Fabien, merci Anne (oui Anne, s’il te plait écris un livre !), au plaisir de communiquer, d’échanger, de se rencontrer, ici ou ailleurs,

    Elise

  • merci vous etes merveilleuse magnifique

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.