Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

une lumière dans un arbre
/
Fév 20, 2016

Une nouvelle, pondue un soir où j’étais appelé à écrire… Je vous la partage.

 

Retrouvailles Au pied d’un Arbre

 

La route avait été longue à travers ces chemins de campagne. Une route remplie de pensées et de souvenirs, pour la plupart digérés. Un rayon de soleil berçait l’atmosphère printanière, j’étais ébloui par la splendeur de la nature dans son écrin de simplicité. Approchait l’heure du rendez-vous, je m’inquiétais de savoir où était le curseur entre l’illusion et la réalité, l’intuition et l’imagination…  J’en avais parcouru du chemin depuis son départ. Acceptant le lourd spectre d’une enfance difficile pour m’ouvrir à une vie plus spirituelle. Cette histoire qui avait été si lourde, si dure à décortiquer, à comprendre.

 

Accepter de se revoir, même au-delà des frontières de la mort, de se retrouver… Pour échanger. L’espace de quelques minutes. C’était le message que j’avais reçu.

 

Au détour d’un virage, mon cœur se mit à palpiter lorsque je vis cet arbre millénaire, au milieu de cette clairière inondée de lumière. Lorsque j’éteignis le contact, je pris une grande inspiration comprenant que cette parenthèse marquerait un tournant décisif dans ma perception de la vie. Et de l’après-vie.

 

Prenant le temps d’éteindre officiellement mon portable, je me posais assis contre cet arbre. Apaisé par le tableau majestueux qui se dessinait devant moi, une verdure délicate et apaisante. Je fermais les yeux et respirais de plus en plus lentement.

 

Au loin, une lueur apparut et mon cœur se mit à battre plus fort. C’était bien lui qui approchait. Il semblait vêtu de blanc. Une émotion teintée de paix et de douceur me saisit et m’aida à surmonter celle qui traversait mon esprit, beaucoup plus proche de la mélancolie et de la peur.

 

Lorsque j’entendis le son de sa voix, le temps s’arrêta.

 

« Ca va Kalagan ? »

 

C’était bien le nom qu’il utilisait pour parler avec moi quand j’étais enfant et qu’il était d’humeur joyeuse.

 

« Ca va et toi Papa ? »

« Tout va bien mieux pour moi ici. Comme tu peux le voir, je suis détaché de beaucoup de problèmes que j’avais ici-bas ».

 

Je constatais en effet que mon père n’avait plus le visage déformé par les opérations chirurgicales subies de son vivant. Il semblait serein, il était beau. Lumineux.

 

« ça fait bizarre de te voir ici »
« Je suis toujours avec toi, tu sais. Dans les moments où tu en as besoin. Lorsque tu m’as appelé. J’étais là. Avec toi, proche de toi. »
« Je le sais. Au fond de mon cœur, mais parfois, c’est difficile d’en être sûr».
« Le papillon, c’était bien moi. »
Un jour de grande douleur, dans une gare, au milieu d’une atmosphère tumultueuse, mes yeux s’étaient remplis de larmes à la mémoire de mon père. Ma femme m’avait signalé la présence improbable d’un papillon sur mon épaule.

 

« Je sais que tu écoutes certaines musiques en pensant à moi aussi. »
« Cela me rassure de savoir que nous sommes toujours connecté un peu ».
« Nous le sommes d’autant plus que tu avances dans la bonne direction. Celle de l’Amour ».
« J’ai eu à comprendre notre histoire. Le pourquoi de tous ces moments de noir que nous avons vécu ensemble. »
« Quels enseignements en as-tu tiré mon fils ? »
« Qu’ils étaient nécessaire à mon évolution. A me permettre de devenir meilleur pour tendre la  main à l’autre. L’aider à s’élever ».
« Tu as raison. La vie est faîte de moments de douleurs qui nous permettent de nous élever. D’aller chercher notre Moi-Supérieur, celui que nous savons être lorsque nous atteignons une grande sagesse. Il est vrai que mon passage ne fut pas glorieux. J’ai beaucoup souffert. Je sais aujourd’hui que j’en étais l’acteur principal. Que cette douleur a été créée par moi. Mais là où je suis, je suis au calme, je me ressource et je continue mon élévation avant ma prochaine incarnation. J’ai encore des chemins à accomplir ».
« Je suis vraiment heureux de te voir aussi… rayonnant. Ici, ton départ a déclenché bien des sentiments contradictoires ».
« Je le sais. Il ne pouvait en être autrement. »
« Nous avons été perdu entre un sentiment de soulagement et de grande détresse. Celle d’avoir vécu à tes côtés sans t’avoir réellement connu. Sans avoir réellement partagé de moments avec toi ».
« Il y en a eu pourtant. Et ceux qui sont dans ta mémoire et dans ton cœur, je les partage. Ils nous ont rendu plus fort de notre vivant. Il faut qu’ils restent comme un lien d’Amour entre nous. »
« En parlant d’Amour, j’ai beaucoup souffert de ne t’avoir jamais entendu dire « je t’aime mon fils ».
« M’en croyais-tu capable ? Regarde bien le personnage que j’étais dans cette incarnation. J’ai souffert d’un manque d’Amour manifeste de la part de mes Parents. Cela s’est transmis de génération en génération, et je suis fier de te voir aujourd’hui casser ce schéma pour faire vivre l’Amour dans notre famille. »
« Quel en est le sens ? »
« Chaque branche de notre arbre généalogique a pour objectif de créer et déployer sa Divinité. Vous êtes tous très en difficulté face à l’Amour simple. Te concernant, je sais d’où cela vient. Mais il faut savoir prendre la voie la plus simple. Il faut savoir aimer et pardonner pour pouvoir avancer et construire une vie proche de Dieu. »
« Cela me fait tellement bizarre de t’entendre parler de cela. Cela doit être puissant de pouvoir parler de cela avec son Père. »
« C’est ce que tu fais ! » il rit.
« Oui mais de son vivant ».  Je ris à mon tour.

 

Je reconnus le sourire de mon Père, celui que je voyais si rarement de mon vivant. Un regard profond, tourné vers l’avant, presque pensif.

« Je sais. Mais tout cela était nécessaire à ton évolution. Tu fais le chemin que tu dois faire. Les autres ne sont qu’au service de ta propre élévation. Et c’est ainsi pour chacun. Après cette vie tu comprendras. »
« Vois-tu ma famille ? »
« Oui, je suis forcément connecté à eux. »
« Mes enfants ont un peu de toi »
« Il ont bien plus de toi. Dis à ta femme qu’elle a toujours été belle, et pas uniquement dans sa robe de mariée ».
« Elle en sera touchée ».
Une blague comme mon père savait les faire de son vivant. Dire à ma femme le jour de notre mariage qu’elle était « belle pour une fois ».
«Je parle beaucoup de toi à mes enfants. »
« Je le sais. Cela permet d’ouvrir d’autres voies ».
« Que veux-tu dire ? »
« En évitant la mienne, il y en aura de meilleures »
« Tu sais, je ne t’en veux pas. »
« C’est ce qui me permet d’être avec toi aujourd’hui ».
« Comment ça se passe là-haut ? »
« C’est très différent. C’est beaucoup plus… simple ».
« Tu peux m’en dire plus ? »
« Tu le sauras en temps voulu. Je suis avec des êtres chers, dont ton grand père et ton arrière grand-mère. »

« Vont-ils bien ? »
« Oui, tout va bien pour tout le monde ici tu sais. »
« Et toi, es-tu heureux ? ».
« Je suis dans la plénitude ».

« Mes sœurs sont en difficulté parfois, je le sens ».
« Elles doivent accomplir leur chemin, je suis avec elles et leurs familles ».
« Et Maman ?».
« Elle accomplit le sien. Je l’épaule dès que possible. »
« Alors pourquoi cette rencontre ? »
« Pour te confirmer que la Vie peut-être simple et joyeuse. Que l’une des premières étapes est de comprendre son histoire et le pourquoi de tout cela. S’ouvrir au Spirituel te permettra d’accomplir de grandes et belles choses. Prendre soin de tes proches, les accompagner dans l’élévation. Etre dans la bienveillance. Tu médites, continues. Concentres toi sur l’ouverture du cœur. C’est celle qui te permettra d’aller plus haut, plus loin, d’attirer les bonnes personnes à toi pour continuer à devenir meilleur. Chaque pas que tu fais est un service rendu à Dieu, au créateur. Sois heureux pour permettre à l’autre de le devenir. Sois authentique, sois toi-même. Et communique ce message autour de toi. »

 

Il me sourit. Posa sa main sur mon épaule.

« Continue de grandir vers cette belle personne. Ne t’arrête plus. Avance avec le cœur. Sois un guerrier de lumière, votre monde en a besoin et mets en lumière les autres ».
Les larmes emplirent mes yeux.

 

« Merci Papa. Tu sais, c’est difficile d’aimer parfois ».
« Parce que j’ai manqué de te le dire. Mais je t’aime mon fils. Je t’ai d’ailleurs toujours aimé ».
« Moi aussi je t’aime Papa ».
« Il nous aura fallu attendre un certain temps pour nous le dire, mais le temps est une donnée relative. Communique et rayonne cet Amour autour de toi. »
« Merci »
Une lumière se mit à briller au loin. Je savais que c’était l’annonce de la fin de notre entrevue.
« Alors voilà, on ne se verra plus alors ? »
« On se voit tous les jours, dans tes pensées, dans ton cœur, dans les souvenirs… »
« Mais plus comme aujourd’hui »
« Je ne décide pas de tout »
« Tu t’en vas à nouveau ? »
« Il est temps de m’en retourner ».
« J’aurais tellement aimé t’avoir comme ça à côté de moi, de ton vivant »
« Tu ne serais pas celui que tu es ».
« Je t’aime Papa. Sois en Paix ».
« Je t’aime mon fils. Sois heureux. »
Un grand sourire illumina son visage. Ses yeux se remplirent d’Amour et il me serra dans ses bras et me chuchota dans l’oreille.

 

« L’Amour est une force universelle et infinie qu’il vous faut saisir chaque jour, de manière illimitée. Distribuez-le, consommez le et faîtes en l’Energie du renouveau ».

 

Et il disparut.

 

Mes yeux s’ouvrirent. Mon cœur était bouleversé mais apaisé. Je savais qu’il avait été là. Avec moi. Je savais qu’il était Lumière.

Mais j’étais à nouveau seul. Adossé à cet arbre. Pensif.

Avais-je rêvé ?

 

Non, je n’avais pas rêvé. Et mon cœur me dictait la puissance de sa présence.
Je me levais, un peu difficilement. Me dirigeais vers ma voiture. Mis le contact et repris le chemin vers ma famille. Cette parenthèse bouleversa ma perception de la vie, pour le restant de mes jours.
Chaque jour que Dieu fait, je le sens avec moi. Et chaque jour, je sens un peu plus Dieu dans mon cœur.

 

Fabien – Au pied d’un Arbre

 

 

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

You can also like This posts

Selected by tags
image
Loan Miege – Medium – Rena ...
image
La Vie après la Mort : le chemin vers ...
image
Nouvelles pierres, nouvelle conscience ...

This post has one comment

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.

UA-106963681-1