Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

visuel
/
Sep 15, 2017

A la lecture du livre de Stéphane Alix, Le Test, dans lequel ce dernier rencontre quatre médiums afin de tenter de se connecter à son père décédé, j’ai trouvé le profil de Loan étonnant, sa sensibilité vibrante. J’ai pris contact avec elle. Heureux de l’accueil qu’elle m’a réservé, j’ai eu l’occasion de m’approcher d’un trésor non pas rempli d’or mais de Lumière. A chaque sujet énoncé, une réponse construite, réfléchie, documentée, sensible. Un recul et un ancrage puissant, amenant son interlocuteur à constater ce qu’elle vous avance lorsqu’elle dit  “Je sais que j’en suis à ma dernière vie, j’en profite” accompagné d’un grand sourire. Loan, c’est l’Histoire de renaissances multiples, de deuils successifs. La sagesse d’une centenaire dans le corps d’une jeune femme rayonnante, pleine de vie et de partage, pleine de secrets.

 

Préambule à l ‘interview : Tu arrives sur une clairière, un arbre siège au milieu. Tu as envie de t’adosser à lui et tu lui demandes l’autorisation de le faire. Tu t’installes confortablement contre son écorce et tu prends le temps de réfléchir sur ta vie. Les feuilles te soufflent des questions.

 

> Présente-nous cette personne adossée à l’arbre ? A quoi pense-t-elle à ce moment ?

 

Il s’agit d’une personne ayant une vie riche, faite de difficultés et de vrais moments de bonheur. Ses devises pourraient être « L’aventure, c’est l’aventure ! » et « Fais de toi ta plus belle œuvre ». Elle vit sa vie comme une grande aventure où chaque épreuve se doit d’être traversée le plus consciemment possible. Cette vie, elle la façonne pour en faire une fête, une opportunité de se réaliser, un passage profitable sur Terre… C’est donc une personne joyeuse, heureuse d’être là et excitée à l’idée des surprises qui l’attendent. Elle observe la Nature autour d’elle, adossée à ce grand arbre. Elle est émerveillée de ses créations. Elle pense que la vie est magique.

 

> Un enfant passe devant toi, tu te rends compte qu’il s’agit de toi plus petite, que lui dis-tu ?

 

A cette petite fille, je lui dis : « Tu vois, tu as eu raison de t’accrocher. Tu as du surmonter des situations douloureuses. La peur d’être anéantie par la violence  t’a obligée à être sur le qui-vive en permanence, comme un petit animal menacé. Tu aurais pu disparaitre, et tu as failli le faire nombre de fois. Pour autant, ton âme s’est incarnée avec un projet plus vaste et ne s’est pas laissée engloutir. Elle a maintenu son cap. Regarde ce que tu es devenue ! Tu es libre. Tu parcours le monde, tu rencontres des personnes formidables, tu t’épanouis en créant la vie que tu as rêvé d’avoir… et même plus ! Car le Divin  t’offre ce que ton imagination n’a pu concevoir. L’heure est aux réjouissances. Profite de chaque instant ! »

 

> Un livre de ta vie apparaît mais pour l’instant, une seule page… le sommaire en cinq chapitres, quels sont les titres de ces chapitres ?

 

Chapitre premier : Rester en vie alors que la tempête emporte tout sur son passage

Chapitre second : Se construire et retrouver goût à la vie dans un paysage dévasté

Chapitre troisième : Quand la main du destin offre son aide

Chapitre quatrième : Le miracle de la renaissance

Chapitre cinquième : Célébrations

 

> En regardant de plus près, une deuxième page apparaît : « Conclusion », quelle-est-elle ?

 

Si l’on considère que cette vie n’est qu’un passage sur Terre parmi tant d’autres, apparait alors l’image de l’âme voyageuse. Telle une exploratrice, munie de ses guides préférés, elle arpente la planète. Elle va d’une contrée à l’autre pour en apprendre davantage et grandir. Avec le recul, je peux dire que j’ai bien appris et grandi. Cela n’a pas toujours été facile. J’ai été confrontée à de terribles épreuves. Mais je m’en suis sortie. A chaque fois, j’ai essayé de prendre conscience du message que le Divin souhaitait me transmettre, car tout a un sens, une forme de logique, même si elle échappe souvent à la compréhension aux premiers abords. Je sais que tout est juste. Je ne le prétends pas par fatalisme, non, car le libre arbitre a aussi son rôle à jouer. Tout est juste parce que tout s’est mis en place en accord avec l’Univers, mon âme et ma volonté. Ces trois complices ont su s’harmoniser pour faire de cette vie ce qu’elle est.

 

> Quel est le titre du Livre ?

 

Renaissance et Harmonie.

 

> Au milieu  du paysage se dessine un chemin, ton chemin de vie, peux-tu nous le décrire ?

 

Mon chemin de vie commence par un lacet tortueux de montagne. Il monte et se fraie difficilement un passage entre la roche escarpée et la forêt, à la fois dense et sombre. Une fois arrivé au sommet, il se pare de lumière et découvre la vaste étendue qu’offre l’horizon. C’est alors qu’il se lance en toute confiance ! Il se joue du relief et s’amuse à faire des figures au sol. Il dessine des arabesques, des rêves, des projets, des images qui l’inspirent. Il traverse toutes sortes de paysages, du désert aux forêts luxuriantes, en passant par l’Océan où il suit le trajet des dauphins. Il croise d’autres chemins. Ensemble, ils évoluent dans une direction pendant un temps, puis partent chacun de leur côté. Mon chemin continue son avancée en allant toujours plus loin.

loanmiege-harpe

> Sur ce chemin, quelles épreuves/obstacles t’ont le plus marqué ?

 

Les épreuves/obstacles ont surtout marqué le début de mon chemin. Je crois que la principale a été de survivre face à ce père dévastateur. Il fallait traverser ses crises de violence et de folie, où le monstre prenait la place du père. Fuir, se cacher ou prendre sur soi en priant fort. Et puis, revenir à une réalité saine. Le plus dur, quand on grandit dans la folie est de ne pas perdre le contact avec la réalité saine. La folie devient vite la norme, au point d’être un trait familial, une marque de reconnaissance qui n’accepte pas le fonctionnement sain. Il faut être fou pour faire partie de cette famille, sinon, on risque le rejet. J’ai toujours été lucide sur ce qui se passait. Je suis l’ainée et en cette qualité, je me devais d’être responsable. Traverser la folie sans devenir folle… Oui ! Cela a été une grande épreuve ! C’est aussi certainement ce qui me donne ma stabilité actuelle.

L’autre épreuve majeure est liée à l’enfantement. Il y a eu tout d’abord le rejet d’avoir des enfants par peur qu’ils soient atteints de schizophrénie (trait familial), comme me l’avait si finement annoncé une psychiatre suivant mon jeune frère. A l’époque, je ne connaissais que le modèle conventionnel de santé et celui-ci était très négatif. Heureusement, j’ai découvert plus tard qu’il y existe une autre voie, où la santé est perçue différemment et où sont proposées des méthodes respectueuses et pleines d’espoir. Cependant, je n’ai pas pu avoir d’enfant. J’ai eu beaucoup de mal à être enceinte et lorsque cela se produisait, le fœtus décédait au bout de deux ou trois mois. J’ai essayé toutes les thérapies possibles, fait un énorme travail de libération des mémoires de mon utérus, parcouru mes vies antérieures pour y déceler des causes et les guérir, œuvré pour la réparation de mon âme…  Cela m’a été d’autant plus « agaçant » que j’ai aidé nombre de femmes à avoir des enfants en tant que guérisseuse. Et pour elles, ça marchait ! C’était à croire que mon âme avait choisi une autre direction. Mes guides m’ont expliqué qu’elle a posé le fait de ne pas avoir d’enfants dans cette vie car j’aurais été une si bonne mère que je me serais consacrée totalement à ma famille, au point d’en oublier ma mission. Intellectuellement, c’est compréhensible, mais à l’intérieur, c’est dur à digérer. Cela m’est apparu comme injuste, comme un bonheur qu’on me retirait, et j’ai eu du mal à l’accepter. Aujourd’hui, j’ai 42 ans. Je sais que je n’aurai pas d’enfants et que je transmettrai autrement.

 

> Le plus beau moment de ta vie se joue en face de tes yeux, décris-le nous ?

 

Question difficile… car il y a eu beaucoup de beaux moments. Le plus beau moment, c’est maintenant. C’est de regarder le fil de ma vie le cœur battant, les larmes aux yeux et mon âme pleine de gratitude.

 

> 5 personnes apparaissent sur ce chemin, quelles sont-elles ?

 

La première personne est la Mère Divine. Quand j’étais enfant, elle s’est manifestée comme Mère Nature qui veillait sur nous lorsque nous nous cachions dans la forêt pour échapper à notre père. Puis aussi comme « la Sainte Vierge » avec laquelle, j’ai un lien particulier. Elle m’est apparue plusieurs fois (une apparition a été même approuvée par un représentant de l’église !) et je communique librement avec elle. La Mère Divine s’exprime parfois à travers moi lors de mes conférences et stages. Elle émane cette énergie d’Amour inconditionnel qui touche les cœurs. Je vous avoue que cela me joue aussi des tours car certains font la confusion et pensent que cet Amour vient de moi et leur est destiné… Il faut alors recadrer un peu la situation.

 

La deuxième est Alexandra David-Néel. Cette femme m’inspire. Son parcours rebelle, libre, riche et radicalement lumineux, est une source d’encouragements à poursuivre mon propre chemin. Alexandra est la première femme occidentale à dépasser l’interdit et entrer dans Lhassa en 1924 après un parcours à pieds de plus de 6000 kms… Aventurière et orientaliste accomplie, elle a étudié auprès des grands maitres bouddhistes de l’Himalaya. A l’âge de 100 ans, elle renouvelait son passeport parce que… on ne sait jamais !  Dans les moments de doute, je pense à elle. Je me dis : elle l’a fait, elle a montré la voie. Maintenant, avance en confiance ! Tu vas aussi y arriver.

 

La troisième est Hildegarde von Bingen. Quelle audace ! Quel courage ! Quel engagement envers le Divin ! Cette femme, devenue abbesse au moyen-âge, a risqué sa vie en exprimant qui elle était vraiment. A 42 ans, elle a osé décrire ses visions, enseignements qui lui venaient de l’Invisible. Les autorités religieuses ont hésité entre la condamner pour sorcellerie ou en faire une Sainte. Heureusement, elles ont finalement opté pour la deuxième et Hildegarde a pu transmettre ses connaissances. Herboristerie, lithothérapie, diététique, musique, modes de vie (dont la sexualité ! Avec un point de vue moderne où l’homme et la femme sont égaux et s’unissent agréablement dans le Divin)  et spiritualité… font partie des thèmes abordés. Une femme éveillée qui a réussi à s’affranchir des limites de son époque.

 

Le quatrième est Rudolph Steiner. Encore un avant-gardiste ! Un homme inspiré ! Un homme de sciences qui a d’abord étudié et transmis l’enseignement de Goethe, puis qui a écrit pas moins de… 300 livres ! Il a créé une communauté près de Bâle, au Goetheanum. Aujourd’hui, il est connu pour les écoles « Steiner », la Biodynamie et l’Eurytmie. Pour autant, il a développé un grand nombre de sujets. Il était médium. Des personnes venaient le voir avec une problématique et tout un enseignement en découlait. C’est ainsi qu’il a tant écrit. Ce qui me touche chez lui est ce savant mélange de sciences, d’ésotérisme et de spiritualité.

 

Le cinquième est Leonard de Vinci. Un ami… Je l’ai connu dans une vie antérieure et je me ferais une joie de le recroiser à nouveau. Homme de la Renaissance et de génie, ce touche-à-tout avait un sacré caractère ! Ses talents lui valaient l’admiration de tous, ce qui lui permettait de toujours retomber sur ses pattes et de se frayer un chemin dans un monde fait d’intrigues en tous genres. Il partageait avec joie sa finesse d’esprit et son érudition.

 

J’en rajoute un sixième… Michel-Ange ! Là, c’est l’artiste qui parle ! La sensualité de son travail est une merveille. Nous avons tout juste 500 ans d’écart, ce qui m’a toujours fait sourire. Lorsque j’étais enfant, j’avais la certitude que j’allais être artiste peintre et sculpteur à l’âge adulte. J’adorais dessiner et à 11 ans, j’ai commencé à apprendre à peindre à l’huile. Mon professeur tenait aussi un cours de sculpture dans un atelier bois. Alors que celui-ci était dédié exclusivement aux adultes, elle me proposa par intuition d’y aller. Ce fut le coup de foudre ! Après ma journée au collège, je fonçais à l’atelier. Martine, mon professeur, m’a enseigné son savoir. Je me sentais tellement à ma place, ciseau en main. Mais mes bonnes notes ont joué contre moi et je n’ai pas pu rejoindre une section artistique. J’ai alors continué en transformant ma chambre en atelier. Puis, mon chemin m’a amenée vers d’autres rivages et ce désir de devenir sculpteur s’est lové en moi, attendant un moment propice pour se réveiller à nouveau. En écrivant ces lignes, je me réjouis car une amie sculpteur m’a invitée à reprendre le ciseau dans les carrière de Michel-Ange, en Toscane…

loanmiege2

> 3 animaux passent et t’envoient un message…

 

Un dauphin : viens jouer avec moi !

Un vautour : fais un avec moi et survole le monde. La direction : le soleil ! Puisse sa lumière descendre sur Terre et éclairer le cœur des Hommes.

Un chat : c’est dans la tendresse et l’amour que l’être peut se révéler et donner le meilleur de lui-même.

 

> Une personne peut-elle marcher à tes côtés sur ce chemin ou considères-tu ce chemin comme une aventure solitaire ?

 

Question intéressante… D’un point de vue absolu, je pense que nous sommes définitivement seul sur le chemin. Nous arrivons seul et partons seul. Nous sommes les seuls responsables de la tournure qu’il va prendre. Pour autant, d’un point du vue subtil, nous ne venons pas si seuls que ça. Il y a un guide de vie, qui chemine avec nous tout au long de notre existence, et des guides enseignants qui se joignent à l’aventure. Cela commence à faire beaucoup de monde… Côté matière, mes chats sont aussi très présents. Par ailleurs, j’aime croire que l’humain n’est pas fait pour vivre seul et que le binôme est une bonne configuration. J’espère rencontrer un jour l’homme avec lequel je pourrai cheminer.

 

> Peux-tu nous donner la signification de ton prénom ?

 

Mon prénom est vietnamien et il signifie « Phénix ». Mourir et renaitre… c’est un peu ma spécialité !

 

> Peux-tu nous présenter ta médiumnité, quelles capacités se sont développées ?

 

J’ai la chance d’avoir beaucoup de canaux ouverts : claire-voyance, claire-audience, claire-information, clair-ressenti, etc… Ma médiumnité me permet de toucher à différentes disciplines car j’ai accès à l’information dans l‘invisible, qu’elle soit du passé ou du présent. Mes guides me donnent des enseignements et me dirigent dans telle ou telle direction. Nous fonctionnons en équipe.

 

> Alors quand as-tu été phenix, peux-tu nous raconter tes rencontres avec la mort ?

 

J’ai été phénix plusieurs fois dans ma vie. J’ai eu une méningite bébé qui, heureusement, ne m’a pas laissé de conséquences. Il y a eu les différentes crises de mon père, dont certaines allaient vers la mort de la famille. Ma tentative de suicide à 22 ans a bien failli être un point final à cette vie. Ce choix avait été réfléchi puisqu’il a été pris suite aux propos de la psychiatre de mon frère. Elle m’avait dit que j’avais des risques de devenir schizophrène, ainsi que mes enfants. Face à un tel tableau, j’ai décidé d’en arrêter là. Cela me semblait plus raisonnable. Alors que je me trouvais seule, j’ai pris les médicaments pour en finir. J’ai été récupérée par le samu et hospitalisée. J’ai fait un petit coma de 24h pendant lequel j’ai vécu une expérience de mort imminente. Je suis passée devant un conseil constitué de silhouettes violet-bleues. Elles m’ont demandé de redescendre. Vu ce qui m’attendait, j’ai refusé. Elles ont insisté, mais j’ai continué à refuser. Pas question de retrouver cette vie de malheur ! Comme nous n’arrivions à rien, nous avons finalement négocié mon retour. J’ai accepté à condition d’être soutenue, d’avoir une vie joyeuse, pleine d’amour et de bonheurs. Je suis donc revenue dans mon corps. A mon réveil, j’ai eu l’impression d’apprendre à nouveau à parler, à manger… Le fait est que suite à cela, ma vie a totalement changé. Tout est devenu simple et fluide. J’ai commencé à réaliser mes rêves et mes capacités ont pu se développer. Ce fut une renaissance. Il y a encore d’autres évènements qui m’ont approchée de la mort mais je crois que cela prendrait l’espace d’un roman !

 

> D’où t’es venu l’idée de ton livre sur la nature ?

 

A l’époque j’étais médium-guérisseuse et Gaïa, la Conscience de la Terre, m’a demandé son aide. C’était par le merveilleux qu’elle souhaitait transmettre son message. Les Esprits de la Nature faisaient par ailleurs partie de mon quotidien. Nicolas, mon ami le nain, m’a espionnée de 2008 à 2012. Il venait à toutes les séances pour apprendre les soins énergétiques et aider son peuple. Aujourd’hui, il continue à me suivre et n’hésite pas à apporter sa touche personnelle lors de mes interventions.

 

Livre 20

 

> Tu écris un « conte spirituel » pour les enfants, peux-tu nous en dire plus ?

 

Le conte se nomme « Le monde enchanté des Esprits de la Nature » et sortira le 8 novembre. Nous finissons la maquette. Il sera accompagné d’un cd pour que l’histoire soit accessible à tous, même à ceux qui ne savent pas encore lire ou qui ont des soucis de vue. Il s’agit d’un conte initiatique pour petits et grands enfants. C’est l’histoire de la princesse Mélodie qui doit quitter tout ce qu’elle connait pour s’aventurer dans la mystérieuse forêt et retrouver son prince. Elle est accompagnée de son chien Mousqueton qui lui est d’un bon secours. Au cours de son aventure, elle rencontrera une souris et un rouge-gorge enseignants, un gardien de la forêt, des lutins, des nains, des fées… qui ont tous quelque chose à lui transmettre. Elle va devoir lâcher son rang et son éducation pour se découvrir et devenir vraiment elle-même. En cherchant son prince, c’est elle-même qu’elle va trouver. L’histoire est ponctuée d’enseignements comme le clair-toucher, la communication avec les Esprits de la Nature, les soins énergétiques, la méditation… Elle est une invitation à suivre l’exemple de Mélodie.

 

> Quel est ton prochain projet ?

 

Je suis en train d’écrire un livre sur la spiritualité au quotidien. Ce livre a pour objectif de remettre le développement personnel et les pratiques énergétiques dans une perspective spirituelle, accessible à tous.

 

> Aujourd’hui, que proposes-tu comme accompagnements ?

 

Aujourd’hui, j’oriente mon activité vers les conférences, stages et voyages initiatiques. J’ai choisi l’enseignement plutôt que l’accompagnement. Je souhaite transmettre des outils afin que les gens deviennent autonomes sur leur chemin.

 

> Si tu devais conserver uniquement 3 mots dans le dictionnaire, quels seraient-ils ? Pourquoi ?

Lumière, Amour et Harmonie…

La Lumière parce que sans elle, la Création n’existerait pas. Elle est le principe vital qui permet à toute chose d’être et de s’élever.

L’Amour car il soutient la croissance de toute chose. Il est le principe nourricier qui permet l’épanouissement.

L’Harmonie par sa capacité à organiser dans la justesse, la beauté et la bienveillance. Elle est le principe d’union qui permet à toute chose de se relier à une autre.

 

> Tu peux envoyer une lettre avec 3 citations à tous les Humains : quelles sont-ces 3 citations ?

« J’ai essayé d’aimer » L’Abbé Pierre

« La grandeur d’une nation et son avancement moral peuvent être appréciés par la façon dont elle traite ses animaux. » Mahatma Gandhi

« Que vous passiez votre temps à rire ou à pleurer, le temps passe quand même. Alors, riez ! Trouvez chaque jour l’occasion de rire. Le rire est la musique de l’âme. » Amma

Oracle todo 50

Retrouvez le site de Loan Miege – https://www.sylfaen.biz

Sa page facebook : https://www.facebook.com/loan.miege

Le livre de Loan Miege : cliquez-ici

L’oracle de Loan Miege : cliquez-ici

Le livre de Stephane Alix, dans lequel Loan est présente : cliquez-ici

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

You can also like This posts

Selected by tags
image
La Vie après la Mort : le chemin vers ...
image
Nouvelles pierres, nouvelle conscience ...
image
Raphaël, “j’accompagne le ...

This post has 2 comments

  • Marie-Angélique
    says:

    Merci pour cette très belle interview. Quelle douceur et le phénix prend tout son sens dans ton histoire.

  • Bonsoir,

    Je tiens à vous remercier pour votre blog.

    J’aime beaucoup découvrir de nouvelles personnes spirituelles,
    et grâce à vous, ce blog me le “permet”. :)

    Je suis Médium aussi et de même que Loan, j’ai subi pas mal d’épreuves dans ma vie.

    A 31 ans, je commence à sentir que le plus gros est derrière moi,
    mais je ne suis pas encore prêt à exercer bien que j’ai pu le faire pendant quelques mois,
    mes dons ne sont pas encore assez “développés” bien qu’ils le soient déja pas mal,^^
    enfin c’est la haut qu’on m’a dit ça.

    Bref,
    merci pour votre touche et votre apport à la spiritualité au quotidien.
    Passez une bonne journée ( soirée)

    P.S Je met l’adresse d’un forum créé très récemment pour discuter entre personnes spirituelles,
    si cela ne vous embête pas.
    Sinon n’hésitez pas à supprimer le P.S
    http://dissidentspirituel.forumactif.com/

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.

UA-106963681-1