Close
Votre magazine moderne sur la Nouvelle Conscience & la Spiritualité
méditation-pour-enfants
/
Jan 12, 2018

Si je vous dis méditation, quel est le premier mot qui vous vient à l’esprit ?

 

Bouddha ?  La pleine conscience ? Le recueil ? Une pratique tendance ?

Et si, moi je vous répondais : enfant ! C’est une réponse dont vous ne vous doutiez certainement pas, et pourtant…

 

La méditation est venue à moi tel un présent inattendu et inespéré

 

J’ai découvert la méditation via mes autos traitements de Reiki. Plongée dans une profonde concentration, je ressentais, séance tenante, une sensation de bien-être et de plénitude. C’était il y a deux ans et à ce moment-là, personne autour de moi ne la pratiquait. Je ne me documentais pas sur le sujet, je n’en parlais pas, et pourtant ce que je vivais était bel et bien de la méditation.

 

J’ai ensuite expérimenté les méditations guidées, mon esprit s’abandonnait alors à la douce et mélodieuse voix du locuteur. Je me sentais tellement bien, apaisée, déconnectée.

Cette découverte de la méditation m’a conquise et m’a donné envie de lui consacrer une place à part entière dans mon emploi du temps de maman active.

 

Au tout début, j’avais une image erronée de la méditation, comme beaucoup je pense. J’étais ainsi persuadée qu’elle était associée au bouddhisme et qu’il fallait forcément mener un chemin spirituel pour la pratiquer. Or, la méditation existe depuis la nuit des temps et est pratiquée depuis des millénaires par de multiples civilisations.

 

De nos jours, elle n’est plus exclusivement liée à la spiritualité ou la religion, elle s’adresse à tout le monde, peu importe l’âge, le sexe ou les croyances.

 

Elle a beaucoup évolué au fil des siècles et des frontières mais est toujours présente et n’a jamais cessé de faire du bien. La méditation semble avoir vraiment trouvé sa place dans notre société, en particulier depuis que ses bienfaits ont été approuvés par la médecine.

Cela donne envie non ?

 

Puis, un jour, il y a eu un déclic en moi. Je travaille en pédiatrie, je suis maman de trois garçons, j’aime les enfants. Je suis émerveillée face à leur innocence, insouciance. Ils sont l’espoir, l’optimisme, la fantaisie, ils sont le reflet d’un monde bercé entre réalité et imaginaire.

 

On lit beaucoup d’articles concernant les adultes mais qu’en est-il des enfants? J’ai eu l’envie de traiter des sujets et de les mettre à l’honneur. Je tenais à approfondir, à expérimenter auprès de mes enfants et à faire partager mon expérience par la suite.

 
 

 

La méditation pour les enfants : une bonne réponse aux surstimulations quotidiennes

 

Longtemps consacrée aux adultes, la méditation se tourne également vers les enfants depuis quelques années.
Étant en contact permanent avec des enfants, je me rends compte du rythme effréné que nous leur imposons.
En effet, ces derniers reçoivent de multiples sur stimulations au quotidien et de cela en découle un stress. Rythme soutenu: école / maison / devoirs / activités sportives / attentes des parents parfois trop exigeants…

 

Les enfants sont comme nous adultes, ils sont souvent submergés par des émotions positives ou non, qu’ils n’arrivent pas tout le temps à exprimer.
Ils éprouvent des sentiments qu’ils ne réussissent pas toujours à définir et il est parfois plus facile d’en rejeter la faute sur les autres.
Chaque enfant possède de grandes ressources en eux, parfois insoupçonnées. Ils ont la capacité à vivre le moment présent plus que nous adultes, à travers les jeux, mais quand l’enfant rencontre une difficulté il se sent très vite désarmé.

 

Fermer les yeux quelques minutes par jour et pratiquer la méditation s’avère être la méthode adéquate. Au moyen de cette dernière, l’enfant relâche les tensions musculaires, mentales, émotionnelles, ce qui le conduit vers l’apaisement.

 
 

A vos marques…prêts ? Respirez !

 

La base de la méditation que ce soit pour les adultes ou les enfants reste la même : c’est la respiration. Elle est le lien entre l’esprit et le corps.
En se concentrant sur la respiration on vit le moment présent en toute conscience, l’esprit ne se ballade pas. On prend le temps de respirer, souffler, sentir l’effet de la respiration sur notre corps. En procédant ainsi nous sommes à l’écoute de notre corps.
Ainsi, en prenant conscience de l’inspiration et expiration, l’enfant se détendra.

 
 

Des livres, une aide précieuse pour initier les enfants à la méditation

 

L’idée de me renseigner et d’appliquer la méditation auprès de mes enfants m’a tout de suite enthousiasmé. Je me suis rendue compte qu’il y avait bon nombre de livres, applications sur téléphone, sites internet dédiés aux adultes mais peu tournés vers les enfants.

 

Je me suis beaucoup inspirée du livre bestseller ” Calme et attentif comme une grenouille “ d’ Eline Snel. Un livre dédié aux parents, enfants et enseignants avec un support audio pour aider et illustrer les petits exercices de méditations.
 
C’est un concentré de conseils utiles, histoires et témoignages qui aideront les enfants à se défaire de leurs sensations opprimées. Ce livre s’adresse aux enfants âgés de 5 à 12 ans. En dessous de cinq ans, c’est un peu plus difficile. La concentration n’est pas la même et les enfants tiennent moins bien en place.

 

livre méditation enfant Eline Snel

 

J’ai apprécié également le livre de Fréderic Lenoir ” Philosopher et méditer avec les enfants “ qui nous livre ses expériences auprès d’écoles francophones. Il met en place des ateliers de paroles autour de sujets philosophiques, puis propose, pour aider les élèves à se détendre et à se concentrer, des petits temps de méditation. Ce livre est lui aussi accompagné d’un CD de méditations guidées.

 

méditation enfants frédéric lenoir

 

Je me suis donc beaucoup appuyée sur ces deux livres avec une préférence pour celui d’Eline Snel car il était plus adapté (en ce qui me concerne) pour mes fils et tout particulièrement pour mon grand de 7 ans.
D’après mes lectures et connaissances personnelles, je savais que pour proposer la méditation à mes enfants, il était préférable de choisir le moment opportun, et de leur proposer de manière ludique, même si les enfants, nous le savons, restent des petits êtres très curieux de nature.

 
 

Première expérience

 

Un soir avant le couché, mon fils aîné avait du mal à se poser, il bougeait dans tous les sens. Je lui ai proposé de faire de la méditation, c’était la première fois pour lui. Il s’est assis sur un coussin, j’ai baissé les lumières et je lui ai fait écouter une des pistes audio du CD d’Eline Snel.
5 minutes après, je lui ai demandé ce que cela lui avait fait. Voici ses mots ” ça m’a détendu, ça va beaucoup mieux dans mon corps et maintenant je vais arrêter de m’exciter”.
Tellement satisfait de cette nouvelle expérience, il m’a demandé de renouveler l’exercice les jours suivants.

 

Concernant mon fils de 4 ans, ce n’était pas le moment pour lui d’expérimenter la méditation, il préférait jouer dans sa chambre alors je n’ai pas insisté, car le but n’étant pas de le braquer mais au contraire de lui faire vivre une expérience agréable.
Constatant que son grand frère était très demandeur, il a de lui-même voulu vivre, quelques temps après, ces petits moments méditatifs à la maison.

 
 

La méditation : une nouvelle matière enseignée à l’école ?

 

Si il y a bien une chose que j’ai compris c’est que la méditation peut se pratiquer partout, à la maison, dans son lit avant de s’endormir, en pleine nature, mais également à l’école. En effet, de plus en plus d’institutrices sollicitent la méditation pour convier les élèves à la détente et par conséquent être dans de meilleures conditions de travail par la suite.
C’est le cas de Faustine A. professeur des écoles et amie qui nous livre son témoignage :

 

« Actuellement dans une école maternelle difficile, nous avions constaté un manque de concentration chez nos élèves qui sont souvent exposés à des écrans, qui subissent des journées très longues et stressantes … Nous avons donc décidé d’instaurer quotidiennement après la sieste des Petites Sections ou après la pause du repas pour les plus grands, un temps de méditation, de relaxation et de Yoga. Nous nous munissons d’une piste audio relaxante, d’une voix douce et nous guidons les élèves : Dans un premier temps nous leur proposons un moment d’écoute et de repos pour se centrer sur eux, puis nous effectuons lentement des postures de Yoga comme le papillon ou le chat. Les premières séances nous laissent perplexes, les postures sont accompagnées de ricanements, mais très vite les élèves s’appliquent, accueillent et apprécient le silence… Ils sont à présents très demandeurs, cela semble les apaiser et les rendre plus réceptifs aux apprentissages qui suivent la séance de méditation.»

 

méditation pour les enfants

 
 


La liste des bienfaits est longue et les résultats sont probants.

 

Depuis ma première séance de méditation personnelle, je constate les effets positifs en moi. Je ne peux pas le nier au contraire je l’affirme : méditer fait du bien ! Il m’a fallu deux ans pour que je me questionne sur la méditation pour les enfants. Si la méditation m’apporte autant de bien, pourquoi n’en apporterait-elle pas aux enfants ? Je suis heureuse d’avoir eu cette réflexion, d’avoir pu la mettre en pratique auprès des miens et de pouvoir en parler à travers ce blog.

 

Meilleure concentration, sensation de sérénité, moins d’impulsivité, savoir mettre des mots sur des sentiments, mieux gérer les émotions etc…
La méditation développe le côté gauche du cortex qui est en lien direct avec la compassion, l’altruisme, le bonheur, la curiosité et la communication. Il s’avère qu’en aidant nos enfants à méditer, «… nous les aidons bien au-delà de ce que nous croyons. Car nous les aidons à préserver toutes leurs capacités d’humanité .» ( Eline Snel, Calme et attentif comme une grenouille).

 

La méditation pratiquée de manière régulière dès le plus jeune âge faciliterait et guiderait nos enfants à grandir dans de meilleures conditions avec des bienfaits notables et un accès à la paix qui se trouve dans leur cœur.

 
 

Convaincus ? Lancez-vous et faites leur découvrir la méditation !

 

La méditation nécessite peu de moyen, elle est gratuite, se pratique en tout lieu – ou presque et engendre de nombreux bénéfices. Nous pouvons méditer avec nos enfants, ou les accompagner avec bienveillance.
Si de plus en plus de professeur(e)s recourent à la méditation comme un outil important, pour leurs élèves et leurs apprentissages scolaires. Elle n’est pourtant pas intégrer au programme officiellement. Peut-être sera-t-il le cas d’ici quelques années?

 

Si les enfants intègrent ce ressenti dès l’enfance, ils pourront alors bénéficier d’un cadeau inestimable pour le reste de leur vie…
Ce qui est acquis petit reste ancré pour les années futures, n’oublions pas que l’enfant d’aujourd’hui sera l‘adulte de demain.

 

Pour en savoir plus

 

Voici un des extrait audio du cd d’Eline Snel :

 

 

 

Pour découvrir un extrait du livre de Frédéric Lenoir, Philosopher et méditer avec les enfants

Post written byJennifer

You can also like This posts

Selected by tags
image
Interview Au pied d’un Arbre Nat ...
image
7 choses simples et merveilleuses pour ...
image
Expliquer la mort aux enfants : La mor ...

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.

Aller à la barre d’outils
UA-112913189-1