Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

Photo d'un article sur la spiritualité.
/
Sep 2, 2015

Ouvrez les journaux et le terme est à la mode, ouvrons-nous à la spiritualité. Ok, on y va ? Alors quelle appli je télécharge, quel article j’ingurgite, je m’abonne à quelle page facebook ? Je twitte où ? On oublie un peu tout ça, on se déconnecte du matérialisme et on se fond dans tout à fait autre chose, mais quoi ?

La spiritualité a-t-elle réellement une définition ?

 

Très difficile à dire. On trouvera de tout, pas forcément du n’importe quoi, mais du très subjectif. Il faut selon moi, pour simplifier cette vision, s’attacher à la notion d’esprit, d’âme et donc considérer que l’on peut dissocier plusieurs parties de notre être, de notre individu : l’âme/l’esprit, le corps et l’énergie vitale. Dans la doctrine spirite (voir notre article sur Allan Kardec), l’esprit continue son évolution même après la vie matérielle, terrienne et continue ses cycles d’apprentissages pour progresser et atteindre le statut d’esprit pur. Globalement, pour être clair, nous vivons sur terre (ou ailleurs – mais chaque chose en son temps), mourrons, nous désincarnons, passons dans le monde spirituel, continuons notre élévation. Pour accélérer cette évolution, nous vivons de nouvelles vies en nous réincarnant pour continuer notre apprentissage et nous améliorer jusqu’à devenir esprit pur (ou ange pour certaines personnes) qui aide Dieu dans sa tâche. C’est un résumé, très vulgarisé, mais qui suffit à beaucoup de monde pour démarrer sa quête.

 

La spiritualité, c’est considérer que Dieu existe… Donner une place au Sacré

 

Dans nos civilisations, Dieu est « hasbeen » ou au contraire central à toutes les décisions même les plus intimes. On le ressent fortement lorsque l’on voit des personnes vivre leur religion de manière presque cachée (presque honteuse) et d’autres la vivre de manière très fanatique et dogmatique. Dans les religions, selon moi, nous nous attachons à nous inspirer de prophètes qui étaient des esprits purs, réincarnés pour montrer la voix spirituelle à suivre.

 

Le problème dans tout cela ? C’est l’Homme, individu imparfait qui réinterprète les textes sacrés à sa sauce, souvent par intérêt, donc complètement décentré de ce que la vision spiritualiste doit apporter. Ce qui est incroyable aujourd’hui, c’est d’être croyant et d’attendre des hommes de foi qu’ils vous dictent la bonne marche à suivre. Soyons très clairs, le chemin est intérieur, les inspirations son extérieures. Tout est très logique dans la démarche spirituelle.

 

Mais la notion de Dieu, à l’origine de tout, est aujourd’hui contestée par un mouvement matérialiste un peu perdu, mais qui se croit pourtant supérieur à tout. Pour être spirituel, il faudra être fort dans ses convictions profondes. Car nombre de fois, vous tenterez d’exprimer votre ressenti sincère sur la relation à la Vie en vous prenant en retour les sarcasmes les plus puissants : « T’as pas mis ta toge ? », « Tu es affilié à quelle secte ? ». Pardonnez-leur, ils sont loin du bon chemin… Pourtant, lorsqu’on demande à ces personnes quelle est leur vision de la vie après la mort, du sens de la vie, bref de fouiller un peu… Ils nous répondent « Je ne sais pas », « Rien », un peu de tout mélangé ou « je n’ai pas besoin de savoir ». Il faut savoir se dire que les attentes des autres ne sont pas forcément les nôtres. Que notre expérience et notre perception de la vie sont des ports ouverts aux bateaux qui souhaitent y accoster… Certains préfèrent naviguer dans la brume, il faut les respecter. Nous recherchons, nous, d’autres voies beaucoup plus ouvertes et réjouissantes, en bref, sublimes.

 

La spiritualité, la base de la “bonne conduite”

 

Comprendre que la vie terrienne a un but, qu’il y a un Dieu, des esprits, présents pour nous aider à évoluer et nous, qui sommes les acteurs de tout cela. S’éloigner de la peur du Néant pour nous concentrer sur le véritable chemin à suivre : s’attacher à devenir meilleur.

  • Accepter que nous sommes petits, devant Dieu, et se dissocier du « moi » absolu pour se considérer comme partie d’un « tout » sur lequel nous pouvons agir, mais à la mesure de notre spiritualité. Attention, nous ne sommes pas rien, rassurez-vous !
  • Accepter que tout a un sens et que tout sert à notre progression. Les plus grandes victoires comme les plus grands échecs, les sensations de bonheur et la souffrance, aussi grandes soient-elles.
  • S’ouvrir à l’Amour, force divine qui aide l’Univers à se développer et à grandir, l’Amour absolu, sans concessions. C’est grâce à lui que vous êtes ici !
  • Lutter contre l’égoïsme, la vanité (et la jalousie) qui n’ont pour objectif que de se flatter et non pas d’avancer et de faire avancer l’autre.
  • Apprendre à faire don de soi, pour accompagner les autres dans leur progression. Avoir des pensées douces et sensibles à l’attention des autres.
  • Apprendre le pardon, en associant à la relation aux autres une véritable bienveillance, chère à l’évolution des relations saines.
  • Faire de la colère la force des faibles, lutter pour choisir la voie de la Paix et de l’échange constructif.
  • Prier, méditer, pour sa propre élévation, celle des autres, vivants et désincarnés.
  • Accorder une place centrale et toute-puissante à la Nature, mère de nos origines. La protéger, y être sensible, et protéger la Vie.

 

Je vous invite à lire à ce titre l’article de Matthieu Ricard dans le Monde, mais ainsi que tous ses ouvrages, très riches.
http://www.liberation.fr/economie/2015/08/21/matthieu-ricard-que-l-on-arrete-de-nous-tanner-en-disant-que-les-gens-sont-naturellement-mefiants_1367178

 

Nous ouvrirons d’autres articles sur la manière de l’intégrer dans son quotidien de manière très pratique.

 

 

 

 

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

You can also like This posts

Selected by tags
image
Loan Miege – Medium – Rena ...
image
La Vie après la Mort : le chemin vers ...
image
Nouvelles pierres, nouvelle conscience ...

This post has 2 comments

  • Jean-Cedrick
    says:

    Bonjour,

    Je te rejoins et je voudrais ajouter une notion qui me tiens à coeur.
    Pour moi la spiritualité, le sacré, c’est la rencontre, le contact, la vision simple qui s’établi lorsque les pensées ce font plus discrètes.

    Merci Fabien pour ce blog

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.

UA-106963681-1