Close

Votre magazine moderne sur le développement personnel & la spiritualité

Empty wheelchair on the meadow at sunset. Miracle concept. Healed person raised and went away
/
Mar 10, 2016

Découverte du livre “Les ouvriers du Ciel” par Elise Raguet

 

 

“Le récit que vous allez découvrir au fil des pages vous fera certainement connaître le monde du handicap avec un regard qui vous était totalement étranger jusqu’à aujourd’hui.[…]

Puisse ce témoignage parler au coeur de chacun de vous et balayer le regard souillé que, malheureusement encore, beaucoup de personnes portent sur cette différence. Puissions-nous apprendre à voir au delà des apparences, à fermer les yeux et laisser notre coeur reconnaître la pureté de leurs âmes.[…]

Sachez que l’histoire dans laquelle vous vous apprêtez à pénétrer n’est à aucun moment de la fiction même si, certaines fois, les faits s’éloignent de votre réalité quotidienne et de ce que vos yeux ont la capacité d’observer.”

 

Me revoilà pour vous parler d’un livre cette fois, au sujet du handicap, et qui va bien au-delà.

Je ne parlerai pas beaucoup et laisserai volontairement une grande place à des extraits du livre, mon souhait est de transmettre les précieux messages contenus dans ce livre, vous en aurez une petite partie. :-)

 

Bon je dois vous prévenir, j’espère que vous avez bien lu les passionnants articles de Fabien, tranquillement assis au pied de son arbre ressourçant et éclairant parce que ce livre est, comment dire…

Vous savez, le voile là, celui qui fait qu’on a perdu la mémoire et tout et tout et qu’on se ressent fort la dualité, ben là, on vous le lève d’un coup….. ppppppffffffff… C’est beau, c’est dérangeant, c’est éclairant, c’est énorme et ça l’est pas, ça rafraîchit la mémoire…

De ces flashs fulgurants de conscience à la lecture d’un livre qui parle à votre être tout entier, vous réveille, vous éveille; alors vous pleurez, vous tremblez, vous souriez et vous remerciez.

Ce livre est une bombe, un détonateur, un cadeau du ciel, accrochez-vous, ça va secouer…

 

La rencontre

 

Ce livre est l’histoire d’une rencontre : celle de Stéphane Bruchez, éducateur stagiaire dans un lieu de vie pour résidents handicapés, et de Romuel, un jeune infirme moteur cérébral.

C’est le récit d’un lien profond qui se crée et c’est un conte initiatique et véridique, pour eux, pour le lecteur.

C’est aussi le récit du quotidien d’un éducateur et de ces jeunes, avec les joies et les difficultés que cela représente.

Ici, nous allons être plongés dans une histoire surréaliste pourtant tout à fait réelle d’un jeune handicapé qui va avoir la possibilité d’exprimer vraiment qui il est grâce à l’ouverture et la sensibilité de Stéphane Bruchez, au delà des apparences d’un individu à priori “arriéré”, “retardé mental”.

 

La télépathie

 

Comment cela est-il possible ?

Stéphane, être sensible qui pratiquait déjà des soins par imposition des mains et connaissait bien tout ce qui a trait à la spiritualité va développer, au contact de Romuel la capacité de communiquer avec ce dernier par télépathie, il décrira ce processus qui s’est fait petit à petit dans le livre.

 

– Il existe des personnes aujourd’hui qui exercent ce métier de communication “télépathique” (appelée : Communication Profonde Accompagnée (CPA)) et forment ceux qui seraient intéressés avec les personnes inaptes à communiquer, voir à la fin de cet article, Odile Mourglia qui “traduit” les messages de Julie Bonin –

 

“Tu sais que si je vais raconter cela, la majorité des personnes va me prendre pour un fou ou un malade ! Car la plupart des gens, lorsqu’ils te voient ou voient une personne gravement handicapée, ont des idées préconçues et vous prennent trop souvent pour de véritables légumes ! Si en plus je commence à parler de télépathie, alors les gens vont partir en courant et nous montrer du doigt !”

 

Romuel va révéler ce qu’il n’a jamais pu dire à personne sur lui et sur ses amis handicapés comme lui : il sort régulièrement de son corps, chaque nuit, il connaît ses guides et communique avec eux, il lit dans les pensées, ce qui est très difficile pour lui :

 

“C’est parfois très difficile à vivre pour moi, car lorsqu’une personne est de mauvaise humeur, qu’elle pense du mal de moi ou de quelqu’un d’autre, je le sais car je l’entends ! Même si la personne montre un joli sourire !…”

 

Romuel va délivrer des enseignements d’une richesse incroyable, à Stéphane, à nous, ce livre est un véritable trésor, une révélation.

Chez lui, le voile est levé presqu’en totalité ce qui ne l’empêche pas, comme tout un chacun sur terre, d’avoir lui aussi sa mission d’évolution qui lui est propre

 

Un précieux enseignement

 

J’ai retrouvé auprès de Romuel, les grandes lignes des enseignements que l’on connaît, dont on entend parler, de la part des médiums notamment, cependant ici c’est très particulier car cette personne qui témoigne est un être humain qui vit sur terre avec des capacités et une conscience exceptionnelles…!

Et puis, il y a des choses dont j’avais l’intuition et que je n’avais encore jamais trouvées ailleurs.

 

J’ai beaucoup aimé cette explication que Romuel donne à Stéphane sur la dualité et le voile, sur le lien aussi qui nous unit :-) :

“Lorsque je sors de mon corps, je peux observer tous les différents corps de lumière des corps et des êtres que je vois, ainsi que toutes les différentes connexions qu’il peut y avoir entre les individus. Je peux ressentir la haine ou l’amour d’une personne seulement en l’observant ! Je peux me rendre compte que chaque chose est vibration et énergie et que tout est lié ensemble, que tout est Un !”

 

“La dualité peut être aussi vue comme un voile qui nous cache le monde invisible et donc qui nous cache l’unité. Ce voile est essentiel sur notre chemin spirituel. Nous avons tous quelque chose de très précis à faire et des leçons à apprendre lors de chacune de nos incarnations.”

 

Il nous parlera aussi des enfants que l’on appelle indigos, “leur présence est vitale pour la planète et son ascension, car tous sont de véritables phares qui transforment beaucoup de choses sur leur passage et ne s’en rendent pas forcément compte”.

 

Il est intéressant de noter qu’il vient d’une famille très catholique ce qui est difficile pour lui car ils ont la vision classique du pêcher, notamment pour la venue de ce fils “handicapé”, vécu comme une erreur, une punition de dieu…

Il aime énormément la ville de Lourdes dans laquelle il se rend régulièrement lors de ses sorties hors du corps et son guide était un prêtre qui travaillait là-bas; il y a une discussion intéressante au sujet de la bible entre les deux et qui fait le lien entre spiritualité et religion, donnant une vision élargie de la bible et de Jésus.

 

La magnifique et hallucinante histoire de Léa

 

Il y a aussi Léa, qui a de grandes difficultés à assumer son handicap survenu il y a dix ans lors d’un accident, elle n’a plus goût à la vie.

Stéphane va aborder le sujet des guides avec elle et va l’inviter à demander un petit signe de la part de ceux-ci.

C’est une apparition qui va se faire pour elle, au beau milieu de la nuit…!

“J’ai tourné la tête et j’ai sursauté dans mon lit; mon sang s’est glacé. Quelqu’un se tenait debout à côté de mon lit, il me regardait tout en me souriant. C’était comme un ange qui brillait d’une magnifique lumière blanche dorée !”

Ce qui ne va pas être facile au début, elle croira à des hallucinations, avant, petit à petit, de développer cela et les sorties hors du corps durant lesquelles elle retrouvera ses amis…!

 

Le handicap, un choix de l’âme avant de s’incarner…!

On aura ici une confirmation de ce qu’on a pu lire ailleurs, nous avons fait un choix d’incarnation.

Pouvant communiquer aisément avec ses guides, Léa confiera à Stéphane, comme le fera aussi Romuel :

“Ils m’expliquent et me montrent, que lorsqu’une âme s’incarne sur terre dans un corps physique, elle choisit sa vie et pratiquement toutes les épreuves qu’elle devra surmonter. Maintenant, je sais que j’ai choisi de vivre cet accident et tout ce qui s’ensuit. J’ignore pourquoi j’ai fait ce choix mais c’est à moi de le découvrir.”

 

Romuel, à ce sujet nous dit :

“[…] comme dans la plupart des cas, le handicap sert à autrui principalement.[…] Nous sommes là pour ancrer la lumière et l’amour et le non-jugement dans le coeur des humains.[…] De part le choix qu’une âme peut faire en s’incarnant dans un corps handicapé, cette âme verra le voile de la dualité beaucoup plus réduite voire même inexistante. Pour moi cela est très difficile à vivre car les personnes en face de moi ne peuvent rien me cacher, du fait que je lis presque tout en eux, que ce soient leurs pensées, maladies ou blocages karmiques. Cela ne peut pas servir autrui parce que je ne peux pas parler. Donc, d’une certaine manière, c’est comme si je recevais en continu des informations, qui de plus, sont bien souvent contradictoires entre le paraître de la personne et ce qu’elle ressent réellement à l’intérieur. Je souffre beaucoup de cette situation, et surtout de voir les autres souffrir !”

 

Et ce n’est pas tout…

Romuel va révéler quelque chose d’encore plus incroyable, si c’était possible (et encore, je ne vous révèle pas ici la totalité…!) qui m’a beaucoup touchée et interpellée à titre personnel.

En effet lors de mon Voyage au cœur de l’humain, je me suis sentie très proche des patients psychotiques et par la suite des autistes que j’ai rencontrés. Et je crois aujourd’hui que je vais travailler avec eux.

Proche parce que je sens chez eux quelque chose de profondément lumineux et que mon coeur se serre, se réchauffe, se dilate à leur contact et mes larmes coulent…!

Mais aussi parce que le dévoilement de mon être, le dévoilement de mes perceptions, m’ont fait vivre des épisodes de débordement émotionnels intenses, ressemblant fortement à ceux que l’ont voit chez les autistes ou les psychotiques.

Et bien…

Romuel va nous parler de multidimensionnalité.

Mot très barbare pour moi à la base, mais ici, il va expliquer de manière très concrète et très claire.

Romuel va nous confier le plus sérieusement du monde que les autistes (qu’on découvrira au travers de Soriel dans le livre qui est un jeune autiste, ami de Romuel), les “handicapés mentaux” sont des êtres multidimensionnels (nous le sommes tous, nous dit-il, mais pas consciemment), qui vivent plusieurs vies simultanément et consciemment, ce qui explique qu’ils soient “absents”.

………..

Oui, si cela vous intéresse, c’est bien détaillé dans le livre.

Il expliquera aussi que les autistes sont des êtres humains non encore habitués dans leur corps à supporter ces intenses énergies et cette multidimensionnalité, d’où l‘importance pour eux de faire des choses relativement simples et répétitives car ils doivent gérér un afflux massif d’informations.

 

Pour finir, je vous livre encore quelques citations de ce joyau, c’est à nouveau le sage Romuel qui parle :

 

“[…] si aujourd’hui le monde matériel et les autres plans sont séparés par un voile, Dieu a décidé maintenant d’enlever petit à petit cette séparation.”

 

“Ce qui importe, c’est la capacité que l’on a à aimer et à se sentir en unité […].”

 

“Je connais le fonctionnement intime des lois de la vie et je sais que mon corps, tout comme le corps de chaque être qui vit une différence, sert l’évolution. La différence n’est pas une erreur à proscrire, ou un légume à nourrir. Je tiens beaucoup à ce que tu mettes cette information dans la nouvelle édition du livre et que tu en parles. Il est important de comprendre que dans le fonctionnement de la vie, il n’y a pas vraiment d’erreur, mais plutôt des choses non encore expliquées. Les lois de l’univers qui régissent les interactions entre tous les êtres vivants sur la planète sont tellement vastes, magnifiquement bien ficelées et complexes qu’il faudrait cent vies de conférences ininterrompues pour en venir à bout. Néanmoins si les gens allaient à la rencontre des personnes dites handicapées avec leur coeur, ils verraient que le notre n’est pas différent du leur et qu’en résonnant ensemble, ils auraient un aperçu des liens qui nous unissent tous.”

 

***

Pour aller plus loin :

Avant de lire ce livre, j’étais tombé sur ces vidéos si le sujet vous intéresse, ce sont de bons préambules :

Interview : Lilou Macé avec Stéphane Bruchez

 

 

Lilou avec la femme de Stéphane Allix, Natacha Calestrémé qui fera allusion à l’autisme de ce même point de vue, en parlant de son livre

 

 

http://www.amazon.fr/Les-Ouvriers-ciel-del%C3%A0-apparences/dp/2970063816

 

 

 

 

Post written byFabien - Au pied d'un arbre

You can also like This posts

Selected by tags
image
3 livres qui vous accompagnent sur vos ...
image
“J’ai rencontré Abraël, ...
image
Interview Au pied d’un Arbre Nat ...

This post has 2 comments

Leave Your Comment Here:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Do not spam our blog. Your comment will be checked by administration.

UA-106963681-1